Le taux de participation, selon le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, constitue encore un défi à relever dans notre démocratie.
Le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Boubacar Alpha Bah, a proclamé, le 2 avril 2020, les résultats provisoires du 1er tour de l’élection des députés à l’Assemblée Nationale. Selon le ministre, le scrutin du 29 avril 2020 s’est déroulé normalement sur l’ensemble du territoire national. Les opérations de vote n’ont pas eu lieu dans 3% des bureaux. Boubacar Alpha Bah a félicité tous les acteurs qui ont contribué au bon déroulement du vote.

Sur les 7. 663. 464 d’électeurs inscrits, 2. 738. 428 se sont rendus aux urnes le dimanche 29 mars, soit un taux de participation de 35,73%. Les taux de participation les plus faibles ont été enregistrés respectivement à Youwarou (7,78%) et en commune II du district de Bamako (10,78). A Tessalit et Kidal, 91 et 84% des électeurs inscrits ont déposé leurs bulletins dans l’urne.
«Le taux de participation constitue encore un défi à relever dans notre démocratie. En dépit de la campagne de sensibilisation et de tout le dispositif de prévention contre le Covid 19 et le déploiement des forces de défense et de sécurité pour la sécurisation du scrutin, le taux de participation pour ce 1er tour s’établit à 35,73% », a fait savoir le ministre Boubacar Alpha Bah pour qui, des efforts doivent être faits pour améliorer le taux de participation, car il y va de la crédibilité de notre démocratie.
Les résultats provisoires proclamés par le ministre en charge de l’organisation des élections prévoient un second tour dans toutes les circonscriptions électorales, à l’exception de Kayes, Niono, Youwarou, Niafunké, Bourem, Menaka, Kidal, Abeibara, Tessalit et Tin-sako où les candidats ont obtenu la majorité absolue des voix.
Sous réserve de la validation par la Cour Constitutionnelle, seul organe habilité à proclamer les résultats définitifs, dix-huit députés sont élus dès le 1er tour, dont cinq femmes. Le Rassemblement pour le Mali (RPM) arrive en tête avec huit élus, dont une seule femme. Ce sont Modibo Kane Doumbia (Kayes) Ousmane Allaye Cissé (Youwarou), Mohamed Ould Mataly (Bourem), Bajan Ag Hamatou (Ménaka), Ag Bibi Ahmada (Abéibéra), Choghib Ag Attaher (Kidal), Aïcha Belco Maïga (Tessalit) et Mohamed Ag Intallah (Tin-Sako). L’Union pour la République et la Démocratie (URD) a dans sa cagnotte trois parlementaires : Mme Marthe Diawara de Kayes, Soumaïla Cissé et Dédéou Traoré de Niafunké). L’ADP-Maliba a aussi eu trois élus : Aliou Diallo de Kayes et Diadié Bah, Mme Haïné Coulibaly de Niono. L’ancien parti au pouvoir, l’ADEMA-PASJ, se contente pour le moment de deux députés : Mahamadou Cissé et Mme Bano Diawara de Kayes. La SADI et l’UM-RDA ont réélu respectivement Amadou Araba Doumbia (Niono) et Mme Aïchata Alassane Cissé (Bourem).
Sur les dix-huit élus dès le 1er tour, dix sont des anciens députés.
C. Doumbia

Le Challenger