Samedi 25 mai 2019, journée commémorative de l’Unité Africaine décrétée par la commission de l’Union Africaine il y’a de cela 25 ans, le Mali toujours fidèle à son destin à travers la Commission de la Délégation Générale pour l’Intégration Africaine  a organisé la montée des couleurs africaines ce matin à la Tour de l’Afrique sous la Haute Présidence de SEM le Premier Ministre Dr Boubou Cissé. 

 

A son appel Mali de Modibo Keita, fidèle à son destin, à sa tradition et à son serment de l’unité africaine    (…) pour une Afrique Unie, le Mali d’aujourd’hui avec Ibrahim Boubacar Keita a répondu présent à l’appel en ce 25emeanniversaire  du Panafricanisme par l’exécution des hymnes de l’Afrique et du Mali et aussi procéder à la montée des drapeaux des Etats africains à la présence des représentants spéciaux de l’Union Africain et de la CEDEAO, des membres du gouvernement, des ambassadeurs accrédités au Mali et surtout les différentes communautés africaines qui ont fait l’honneur de vivre sur le sol panafricain du Mali.

Fier de l’être, Africain, le Pm Boubou Cissé expliquera que cette journée du 25 mai, est célébré par l’Afrique et rendre hommage aux pères fondateurs de l’Afrique qui se sont battus pour cette journée pour qu’elle soit pour l’indépendance de nos pays respectifs parmi cela il y’a eu Feu Président Modibo Keita. Et aussi les rendre hommage de leurs lutte qui a permis à l’Afrique de s’émanciper et de prendre son indépendance. « Nous profitons au nom du Chef d’Etat Ibrahim Boubacar Keita en cette journée lancer un appel à l’ensemble des peuples africains pour que nous puissions continuer à nous unir, à travailler en faire en sorte que l’Afrique continue son développement dans la vision que les Chefs d’Etats en particulier inscrite  dans leur agenda qui est d’une Afrique prospère, unie et partageant les mêmes valeurs communes et destins communs… » Déclare le Pm Cissé devant la presse.

Pour le nouveau Ministre de l’Intégration Africaine Me Barber Gano, cette journée panafricaine née de l’idéologie de nos pères de l’indépendance africaine doit être pérennisée par chacun de nous.

Bokoum Abdoul Momini

Maliweb