Semaine nationale de la réconciliation : Les Kel Ansars et alliés répondent à l’appel du gouvernement

Pour soutenir et féliciter le gouvernement pour avoir initié la Semaine nationale de la réconciliation, les responsables de la Coordination des Kel Ansars et alliés (CKA&A) étaient devant la presse, le 17 septembre dernier, pour une conférence débat sur la paix et la réconciliation.

Cissé Oumar Hamama Ansari, président  de la coordination, Hamma Ag Mohamed, vice-président du Conseil supérieur des Idnan du Mali, Abdoulaye Sacko, administrateur civil à la retraite et Boubacar Bah, chercheur, étaient les conférenciers du jour. La coordination des Kel Ansars et alliés est une association de cadres, notables et de citoyens maliens de l’intérieur et de l’extérieur du pays. Lesquels citoyens ont décidé de se mettre ensemble afin de contribuer à une paix durable et éternelle pour le bonheur du peuple. Le mouvement a pour mission d’œuvrer pour la paix, la bonne gouvernance, le développement local et la cohésion sociale entre les communautés du Mali. En tant qu’acteurs œuvrant pour la paix, les responsables de la coordination ont décidé de la tenue de cette conférence débat, le 17 septembre dernier à Bamako,  en vue de participer à la réussite de la Semaine nationale de la réconciliation. Selon le mouvement, l’objectif principal de la conférence débat était de contribuer à l’amélioration du vivre ensemble, la cohésion sociale et le développement de l’ensemble des communautés du Mali. Les objectifs spécifiques consistaient à créer un temps de réflexion, échanger des idées sur la paix et la réconciliation nationale voire sensibiliser les Maliens pour qu’ils s’acceptent mutuellement et se réconcilient à tous les niveaux, selon les membres de la coordination. Dans son discours, le président de la coordination a souligné que l’association s’est toujours mobilisée pour exprimer son engagement et son combat en faveur de la paix au Mali. Aux dires de M. Cissé, le Mali subit une crise multiforme depuis une décennie. Laquelle est tributaire du trouble sur la quiétude des paisibles populations du pays.

La crise sécuritaire dont traverse le Mali a mis « notre stabilité en jeu. La coordination des Kel Ansars et alliés s’associe activement à cette initiative de la Semaine nationale de la réconciliation, premier du genre dans notre pays. Elle vient donner raison à la vision de la coordination qui porte autour des initiatives de la paix », lit-on dans le discours du président du mouvement. La semaine nationale est un appel aux Maliens à l’humilité, au pardon, à la tolérance et au vivre ensemble. De ce fait, explique le président Cissé, l’initiative du gouvernement mérite d’être soutenue par tous les Maliens de l’intérieur et de l’extérieur, au nom de la paix et de l’entente entre Maliens. « La coordination ne pouvait pas rester en marge d’une telle initiative qui cadre parfaitement avec sa vision », a-t-il avancé. Le Mali est un creuset de vieilles civilisations issues de rencontres et de métissages culturels où les diverses composantes ethniques vivaient jusqu’à une date récente. Ce climat de paix qui a toujours caractérisé l’identité des communautés depuis des siècles doit demeurer, selon Cissé.

Mamadou Diarra

Source: LE PAYS

Vous allez aimer lire ces articles

Cadre stratégique de la refondation: les experts du CINSERE et du Comité de Pilotage en synergie

Le Mouvement ”An Biko” La généreuse Fatoumata Niane dite Batouly bat tous les records

Sans Tabou: cadre-constitution: tout ça pour ça ?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct