Malijet.co

Soumaïla Cissé à l’occasion de la Fête du 1er Mai 2019 : «Le Mali, déjà fragilisé par l’insécurité généralisée et la mal gouvernance, supportera difficilement les conséquences d’une crise sociale aiguë»

A l’occasion de la fête du 1erMai, journée internationale du travail, le président de l’Union pour la République et la démocratie (URD), l’honorable Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition malienne a rendu un hommage à toutes les travailleuses et à tous les travailleurs. Le chef de file de l’opposition a saisi l’occasion pour mettre l’accent sur le front social en ébullition au Mali. « La célébration de cette journée symbolique intervient cette année dans notre pays dans un contexte de malaise social grandissant et inquiétant. Après les magistrats, l’UNTM et la santé, des syndicats de l’Education sont en grève depuis plusieurs semaines compromettant ainsi l’année scolaire. C’est pourquoi j’invite le régime en place à prendre toutes les dispositions urgentes pour mettre les partenaires sociaux dans leur droit afin de décrisper le climat social tendu », a déclaré Soumaïla Cissé.

 « A l’occasion  du 1er Mai,  commémorant la fête du travail, il m’est particulièrement agréable, au nom de l’URD et en mon nom personnel, de  rendre hommage à toutes les travailleuses et à tous les travailleurs, pour les résultats obtenus de hautes luttes syndicales et de leur souhaiter également une excellente fête », c’est ce qui ressort du Message du Président de l’URD, l’honorable Soumaïla Cissé à l’occasion du 1er Mai 2019. Selon lui, la célébration de cette journée symbolique intervient cette année dans notre pays dans un contexte de malaise social grandissant et inquiétant. Après les magistrats, l’UNTM (Union nationale des travailleurs du Mali) et la santé, Soumaïla Cissé a fait savoir que des syndicats de l’Education sont en grève depuis plusieurs semaines compromettant ainsi l’année scolaire. A cet effet, il a invité le régime en place  à prendre toutes les dispositions urgentes pour mettre les partenaires sociaux dans leur droit afin de décrisper le climat social tendu. « Notre pays, le Mali, déjà fragilisé par l’insécurité généralisée et la mal gouvernance, supportera difficilement les conséquences d’une crise sociale aiguë. Je formule le vœu que cette fête  soit un facteur de paix, de réconciliation, et d’espoir pour l’amélioration de la situation de chaque travailleuse et de chaque travailleur », a-t-il dit. Le président de l’URD renouvèle à l’ensemble des travailleurs toute son affection et leur exprime tous ses vœux de succès et de bonheur dans leur quête quotidienne pour leur  bien-être et celui du peuple malien. Enfin, il a souhaité bonne fête à toutes et à tous.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain

Vous allez aimer lire ces articles

Prépa. CAN 2019 : Cameroun et Mali dos à dos

Mali: Attaque contre le village de Pissa dans la zone de Baye ( Bankass)

Procès contre les services publics : Quel est le rôle du Contentieux de l’Etat ?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct