Soumeylou Boubèye Maïga : « On ne construit pas un pays sur la division »

A la rencontre des populations de Koni, dans la commune de Benko, le week-end dernier, le président du parti Alliance pour la Solidarité au Mali- Convergence des forces patriotiques (Asma-CFP), Soumeylou Boubèye Maïga, a appelé à l’union et au rassemblement autour du Mali.

« On peut être de bords différents, mais le souci de tout un chacun doit être le développement du Mali », a-t-il déclaré aux populations de Koni, venues massivement pour l’accueillir. Cette foule des grands jours lui a témoigné sa joie et sa reconnaissance de la considération qu’il a pour elle. L’homme, avec le style olympien qui le caractérise, a saisi l’occasion pour échanger avec ses interlocuteurs du jour sur les préoccupations de l’heure.

Soumeylou Boubèye leur a indiqué qu’aujourd’hui, il faut travailler à renforcer l’union, la fraternité et la cohésion sociale entre les fils et les filles du pays. Ce, malgré la grande diversité qui caractérise le peuple malien.

« Aucun pays ne se construit dans la division. Ce message, nous allons le porter partout où il y a des Maliens », a-t-il expliqué. Selon lui, au-delà de toute considération politique, son parti est fondé sur la confiance, l’amour et la solidarité. En cela, dit-il, l’Asma ne promet rien aux gens, car il n’a pas les moyens de répondre aux attentes grandes et légitimes des populations. Et que si cela était possible, le parti n’hésitera pas une seconde. Mais, il ajoute qu’il s’agit pour eux d’aller à la rencontre de leurs concitoyens, de les écouter et de les réconforter au tant que faire se peut.

Partant, il a affirmé qu’à entendre les populations de l’intérieur, il ressort clairement que leurs attentes sont grandes et qu’à défaut de les satisfaire, c’est une obligation de leur prêter une oreille attentive et les réconforter avec la chaleur humaine.

Avant de prendre congé des populations de Koni, il a tenu à un faire un don d’un important lot de médicaments au Centre de santé de référence de la localité.

Pour sûr, il a promis de continuer ces visites de proximité dans d’autres localités du pays.

Harber MAIGA

 

Source: Azalaï Express

Vous allez aimer lire ces articles

Visite au Mali du secrétaire général adjoint des nations unies aux opérations de paix: La transition, le processus de paix et le mandat de la MINUSMA au cœur des échanges

Lacroix à la rencontre des partis politiques maliens

Lors de la rencontre entre la classe politique et le secrétaire général adjoint de l’ONU, Jean Pierre La Croix, le 18 janvier dernier: Le M5-RFP dévoile «cinq handicaps majeurs à corriger à temps pour éviter un échec de la Transition»

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct