Malijet.co

SOUTIEN A IBK : L’ADÉMA/PASJ TENTE DE CONVAINCRE LES MILITANTS DE BAMAKO

La coordination des sections du Parti africain pour la solidarité et la justice (Adéma/PASJ) du district de Bamako a tenu hier sa conférence régionale au Mémorial Modibo Kéita. Au cours de la rencontre, le comité exécutif et le coordonnateur du district, Waly Diawara, ont tenté de convaincre les militants des six sections de soutenir la candidature d’IBK dès le 1er tour.

La grande salle du Mémorial Modibo Kéita pleine craquer a accueilli l’événement. Les militants et les militantes sont venus des six communes du district de Bamako pour démontrer la vitalité du parti dans le district.

Le président de la coordination des sections, Waly Diawara, a expliqué que cette conférence est un cadre d’échanges entre les militants de la capitale et le comité exécutif du parti. « Des échanges sur les préoccupations des uns et des autres, de l’engagement du parti dans la Plateforme ‘Ensemble pour le Mali’, etc. », a-t-il précisé.

M. Diawara a aussi indiqué que la coordination de Bamako soutiendra toujours les décisions du parti quelles qu’elles soient. Il a par ailleurs appelé les militants de Bamako à soutenir la décision du comité exécutif prise lors de la 3e conférence extraordinaire du parti.

« Nous devons commencer le combat dès aujourd’hui pour offrir au président IBK son deuxième mandat », a-t-il sollicité.

Le président du comité exécutif, Pr. Tiémoko Sangaré a abondé dans le même sens rappelant que la décision du parti de soutenir la candidature d’IBK dès le 1er tour serait la meilleure option pour le parti et pour le Mali. Pour le président Sangaré, cette décision permettra au parti de mieux se préparer avant les échéances électorales à venir.

A l’en croire, ce choix permettra à l’Adéma de retrouver sa place de leader des formations politiques au Mali. Mais, s’empressera-t-il d’ajouter, « cela ne pourra se réaliser si l’indiscipline continue au sein de la troupe et si certains responsables du parti ne mettent pas fin à leur comportement malsain ».

Malgré la sollicitude du président du CE et du coordonnateur, les militants ont manifesté leurs hostilités au projet de soutien à la canaditude d’IBK. Dans les débats, plusieurs intervenants ont révélé que toutes les sections de Bamako ne sont pas complètement engagées soutenir ce projet.

Le cas d’exemple, selon un intervenant : « Celui qui dira que tout va bien chez lui, vous ment. Allez-y à la base vous comprendrez », une intervention soutenue par plusieurs militants à travers un tonnerre d’applaudissement. Ce qui prouve à suffisance que les velléités d’opposition à IBK demeurent toujours.

Source: Maliactu.info

Vous allez aimer lire ces articles

Ras Bath : Tiébilé et Soumaïla sont les assassins du Mali

Focus : Boua, nous revoilà !

Armée rouge d’IBK » : La majorité présidentielle se désolidarise ; l’un de ses fondateurs se retire

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct