Tierno Amadou Hass  Diallo ministre affaires religieuses culte

La promotion et l’insertion de l’enfant albinos, ce n’est plus un rêve comme nourri en son temps par le jeune Thierno Diallo et qui en fera son cheval de bataille à travers la création de l’Association pour la promotion et l’insertion de l’enfant albinos (SOS ALBINOS). Ce rêve est devenu une réalité autant par les activités de ladite association que par la récente consécration de son initiateur aux fonctions de Ministre délégué auprès du Ministre de l’Administration territoriale, chargé des affaires religieuses et du culte. Pour l’heureuse occasion, SOS ALBINOS a tenu à témoigner de sa reconnaissance et sa gratitude aux plus hautes autorités pour cette marque d’estime et de confiance à leur endroit.

En effet, par un communiqué en date du 4 octobre 2012, signé de son Secrétaire à l’information, à la presse et aux medias M. Aboubakhar El Hassane DOUMBIA, l’Association pour la promotion et l’insertion de l’enfant albinos (SOS ALBINOS) félicite Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA pour son investiture à la magistrature suprême de notre pays.

 

De plus SOS ALBINOS remercie Son Excellence Monsieur le Président de la République et le Premier ministre pour le choix porté à la personne de M. Thierno Amadou Oumar Hasse DIALLO initiateur de SOS ALBINOS comme Ministre délégué auprès du Ministre de l’Administration territoriale, chargé des affaires religieuses et du culte.

 

Cela démontre, poursuit le communiqué, l’engagement de Son Excellence Monsieur le Président de la République à associer toutes les compétences nécessaires dans le cadre de la gestion de l’Etat sans aucune distinction d’handicap, d’ethnie ou de couleur.

 

Pour terminer, la nomination de Son Excellence M. Thierno Amadou Oumar Hasse DIALLO, deuxième ministre albinos du continent africain, suscitera pour les uns un grand espoir, et pour d’autres une source d’inspiration et de courage, rassure SOS ALBINOS.

 

Soulignons que le premier albinos dont il est question se nomme Thierry Lezin Moungalla.

Nommé ministre des Postes et télécommunications, chargé des nouvelles technologies de la communication, par décret présidentiel n° 2007-615 du 30 décembre 2007, Thierry Moungalla est né le 15 avril 1965 à Paris en France. De nationalité congolaise, il est marié et père de quatre enfants (2008).

 

Juriste de formation, il est titulaire d’une maîtrise en droit privé et détenteur d’un Diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en gestion des ressources humaines. Il a également suivi une formation en sciences politiques à Paris.

 

En 1991, il a travaillé comme juriste au sein de la société Valéo Sécurité Habitacle, au service du personnel. En 1992-1993, Thierry Moungalla a occupé les mêmes fonctions au sein de l’entreprise France Télécom. Il est ensuite rentré à Brazzaville pour une année où il a exercé comme avocat. Reparti en France, il a travaillé de 1994 à 2002 comme avocat d’entreprise au sein de la société Pacifica, une filiale du Crédit Agricole, le premier groupe bancaire français.

 

C’est à partir de 2002 que Thierry Moungalla s’impliquera dans la politique au Congo. Le 11 février 2004, il sera nommé par décret présidentiel conseiller spécial du chef de l’Etat Denis Sassou N’Guesso. Le 5 Août 2007, il sera élu député de la 1ère circonscription de l’arrondissement 7 M’filou Ngamaba, à Brazzaville.

 

Mamadou DABO

Source: Zénith Balé