Améliorer la couverture des questions relatives aux droits de l’homme est l’objectif d’un séminaire de quatre jours qui débute ce matin. Prévus à l’École de maintien de la paix du 15 au 18 avril, les travaux porteront sur les principaux traités, les instruments et les mécanismes des droits de l’homme.

minusma formation agent assistance logistique election kacou Assoukpe
La session se déroulera sous la forme d’une formation destinée aux professionnels des médias. Il s’agit des rédacteurs en chef et des reporters représentant les principaux radios, télévisions, journaux et sites internet. Des correspondants de médias internationaux y prendront également part.
Les participants se verront présenter des études de cas et des exercices pratiques pour améliorer leur perception des questions relatives aux droits de l’homme et améliorer leur travail sur ces questions.
La formation sera facilitée par le bureau du Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme en collaboration avec la division des droits de l’homme et le bureau de l’information publique de la MINUSMA. Des personnes ressources seront en outre invitées à participer à des sessions spécifiques.
L’objectif général de la formation est de renforcer les capacités des médias sélectionnés à rapporter, sensibiliser et attirer l’attention du public sur les questions relatives aux droits de l’homme dans le pays. Les objectifs spécifiques portent sur l’amélioration de la compréhension des participants sur les droits de l’homme, les concepts, l’historique, les fondements juridiques et les principaux mécanismes de protection des Nations Unies. A l’issue des travaux, les participants seront mieux en mesure d’identifier de façon appropriée des questions relatives aux droits de l’homme. Ils verront aussi leurs compétences techniques renforcées dans les enquêtes et les rapports sur les droits de l’homme. Ils seront capables de mener des échanges et des entretiens de manière professionnelle avec des témoins, des victimes et des survivants des violations des droits de l’homme.
Il faut rappeler que les médias jouent un rôle essentiel dans la promotion des droits de l’homme, de la démocratie et du développement. Plus particulièrement en situation de conflit, les médias ont une responsabilité importante dans l’information du public et la sensibilisation d’une manière juste et équilibrée aux niveaux national et international. Cependant, les médias peuvent également devenir des outils de manipulation, servir à déshumaniser les victimes potentielles et inciter à la commission de violations des droits de l’homme.
Reconnaissant l’importance du rôle des journalistes et des professionnels des médias dans le respect, la promotion et la protection des droits de l’homme, le Conseil des droits de l’homme a décidé, en octobre 2013, de focaliser la troisième phase du Programme mondial pour l’éducation aux droits de l’homme (2015-2019) sur la promotion des formations en droits de l’homme pour les professionnels des médias et les journalistes. L’organe onusien considère que l’enseignement des droits de l’homme favorise la connaissance, l’engagement et la motivation des journalistes sur les questions relatives aux droits de l’homme. Aussi, les principes des droits de l’homme fournissent des orientations essentielles pour l’accomplissement du travail journalistique.

A. DIARRA

SOURCE : L Essor