Mali : Pays du sahel : Conclave des ulémas

Le ministre des Affaires religieuses et du Culte, M. Thierno Amadou Oumar Hass DIALLO, a participé, en qualité « d’invité d’honneur », au premier Forum de concertation entre les ulémas des pays du Sahel. C’était, en début de semaine, à Nouakchott, la capitale de la République islamique de Mauritanie.

Ce premier forum, en guise de thématique centrale, est un « appel à la généralisation de la paix, de la tolérance et de la réconciliation nationale », en référence au saint Coran où Dieu dit : « Il y a des biens dans beaucoup de leurs discutions sauf ceux qui ordonnent la charité, la faveur ou la réconciliation entre les gens ».

« Ce thème est d’une actualité brûlante parce que beaucoup d’efforts sécuritaires et militaires ont été effectués ou sont en cours dans les pays du Sahel ; mais hélas, que des larmes, du sang et des vies arrachées», a commenté le ministre DIALLO, soulignant « la nécessité du dialogue et de la réconciliation pour faire face au terrorisme et à l’extrémisme violent ».

Il est évident qu’en plus ou en parallèle au sécuritaro-militaire, a-t-il soutenu, « les musulmans doivent prendre leur destin en main afin que l’islam soit un élément de pacification de l’espace sahélien » et nul, plus que les ulémas, ces doctes en islam, « ne peut mieux porter ce message de paix et de réconciliation ».

En conséquence, a exhorté le ministre DIALLO à l’endroit des ulémas, « vous avez la responsabilité et le devoir d’être de ceux qui feront désormais fleurir dans nos cœurs le message de l’amour et du pardon parce que vous possédez le langage, les mots et les connaissances pour porter haut et fort ce message de paix et de fraternité».

« Nous souhaiterions qu’en un temps assez court, ces pays retrouvent les voient qui font leur bonheur afin que notre sous-région soit dans le bonheur du développement, la santé et l’éducation pour les populations, et non dans cette situation de haine au nom d’une religion qui est l’une des meilleures », a-t-il espéré.

Aussi, le ministre DIALLO a-t-il fondé beaucoup d’espoir dans ce forum afin que « cette dynamique des ulémas soit maintenue et partagée », de manière à pouvoir offrir à notre jeunesse « une alternative à la vendetta dévastatrice et autodestructrice ».

A signaler que ce premier forum sahélien est une initiative du Mauritanien Cheick Ould BAYA, sous la supervision du Forum d’Abu Dhabi pour la promotion de la paix, avec la participation des ulémas maliens, dont l’imam Mahmoud DICKO et Cheick Yacoub DOUCOURE.

Source : CCOM/MARC

Vous allez aimer lire ces articles

HADJ 2020 : une annulation qui va coûter près de 2,5 milliards CFA aux agences de voyage maliennes

Pas de pèlerinage cette année pour les étrangers: Le DG de la Maison des Hadj sur la sellette

Annulation du hadj pour les étrangers : Les agences de voyage maliennes à la panade

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct