Malijet.co

2e EDITION DU FORUM GALIEN AFRIQUE : Michel Hamala Sidibé plaide pour l’installation d’usines pharmaceutique en Afrique

Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, a participé du 25 au 26 novembre 2019 à Dakar à la 2e édition du Forum Galien Afrique sur la santé et l’innovation. Désigné pour porter la voix de ses pairs de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), lors de ce forum, Michel Hamala Sidibé a appelé les Africains à ne pas rester en marge des innovations en matière de santé.

Le Forum Galien Afrique est une rencontre scientifique de haut niveau, qui réunit des récipiendaires du prix Nobel, des personnalités scientifiques, politiques, de la société civile, du secteur privé, mais aussi des représentants des agences onusiennes et autres partenaires internationaux. Il offre une tribune pour échanger, discuter et surtout faire des recommandations dans différents domaines d’actualité en faveur de la santé des populations et de développement.

Il est associé au prix Galien international qui est considéré dans le monde comme l’équivalent du prix Nobel pour la recherche biopharmaceutique. Il récompense les efforts des chercheurs dont les réalisations ont contribué à améliorer de manière significative la condition humaine grâce au développement de traitements innovants.

L’objectif cette 2e édition du Forum Galien Afrique est de stimuler la création d’industries pharmaceutiques en Afrique. Les médicaments sont développés à partir de matières premières existant en Afrique, mais qui ne sont pas travaillées. La création d’industries pharmaceutiques en Afrique permettra de régler le problème de la cherté des médicaments.

Ce rendez-vous sur la santé et l’innovation a permis d’échanger sur des thématiques comme la médecine traditionnelle et l’industrie pharmaceutique en Afrique. Les thématiques comme “Changement climatique et santé”, “Innovations biotechnologiques et santé”, “Tradithérapie : enjeux et perspectives” ont aussi été abordées.

Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, s’exprimant au nom de ses pairs de la Cédéao, a appelé les Africains à ne pas être en marge des innovations et à se doter des moyens leur permettant de fabriquer les médicaments qu’ils consomment.

“Nous ne pouvons pas aller vers l’accès universel aux soins de santé pour nos populations les plus déminues si nous ne produisons pas nos propres médicaments. La création de l’Agence africaine du médicament est un pas important dans ce sens. Il est important qu’on voile de façon claire les problèmes d’inégalité qui s’imposent à nous. Il faut faire en sorte qu’il y ait une meilleure adéquation entre l’offre et la demande au niveau des soins de santé, que les plus démunis aient accès à l’assurance maladie. Nous ne pouvons plus nous limiter à ne parler que de maladie, nous sommes obligés de parler de santé. Lorsque nous parlons de santé, nous sommes obligés de parler d’environnement. La sécurité sanitaire mondiale nous préoccupe tous”, a-t-il déclaré.

Aux dires de Michel Hamala Sidibé, le monde ne se transformera pas sans l’Afrique. “Nous ne pouvons pas être à la marge des innovations qui s’opèrent dans le monde en matière de santé.  Ce forum, qui permettra de projeter et de définir le futur ensemble, doit nous exhorter à surmonter nos préoccupations quotidiennes pressentes pour s’attaquer aux problèmes qui vont changer la vie des générations d’aujourd’hui et de demain”, conclura-t-il.

Le forum a été également marqué par les discours de la présidente du comité scientifique du forum, Awa Coll Seck et du président de la Fondation Gallien, Bruno Cohen.

Dans son discours de clôture, le président sénégalais, Macky Sall, a appelé à soutenir la recherche par la production pharmaceutique en Afrique suivant les mêmes standards que les produits des autres continents. Lire la suite sur aumali…

Abdrahamane  Diamouténé

Source: l’indicateur du renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Kadiolo : lancement d’une vaste campagne de dépistage et de traitement de la cataracte

L’AMO toujours suspendue dans les officines privées du Mali

Niono : Environ 357.368 moustiquaires imprégnées d’insecticides distribuées gratuitement

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct