Alerte coronavirus et la fête de fin d’année : l’OMS appelle à la vigilance !

La fête de fin d’année, comme nous le savions, est une cérémonie exceptionnelle. À cet effet, l’OMS interpelle tous les États du monde entier d’être attentif à la Covid19. Notamment les pays africains. Il est conseillé d’éviter les grands rassemblements en respectant les mesures barrières.

Pour les célébrations des fêtes de fin d’année qui rassemblent des milliers de personnes, mais aussi des déplacements à travers le monde, l’OMS tire la sonnette d’alarme. Cela envisage les dangers de la pandémie de la covid19. Pour s’échapper à d’autre difficulté, l’OMS appelle les États membres à la vigilance afin d’éviter les réunions de famille sans doute « la meilleure option ». Particulièrement les pays africains, il est recommandé d’être vigilant face à une possible forte hausse du nombre de cas de la Covid19 à l’approche des fêtes de fin d’année. « Au regard des déplacements, des rassemblements pour passer les fêtes ensemble, le risque de contamination de la covid19 est élevé. De nouveaux foyers de cas peuvent émerger dans des endroits qui n’ont pas été touchés jusqu’à présent, du fait des déplacements ou des rassemblements », selon la Directrice générale de l’OMS Afrique. Dans des pays d’Afrique, le nombre de cas était en hausse depuis en début du mois d’octobre. Face à cela, il est conseillé d’éviter les grands rassemblements et les déplacements pour se protéger et protéger des milliers de vie. Faut-il noter, « nous avons  besoin de redynamiser et réengager à porter des masques, trouver les mesures de santé publique et s’adapter aux respects stricts des mesures barrières. Sans l’action, l’Afrique risque de faire face à une nouvelle hausse des cas de la covid19 », a ajouté la Directrice générale de l’OMS d’Afrique. Cependant, l’Afrique serait-elle la plus vigilante? À cause du virus, la plupart des pays africains ont d’énormes problèmes de l’économie avec ces effets néfastes. Cette vigilance ne serait-elle pas pour l’Afrique d’éviter les déplacements et d’autre nécessité victime d’une réduction de l’économie? Au regard des mesures de l’OMS, on pourrait s’attendre à d’autres difficultés sur l’Afrique en général en cette fin d’année au regard du climat que traverse le continent. Ainsi, il serait évident de respecter les mesures barrières, diminuer les déplacements afin de laisser le continent dans sa continuité de chercher les moyens pour sauver l’économie face aux menaces de la crise alimentaire que l’Afrique prévoit selon le Programme Alimentaire Mondiale (PAM).

À suivre…

Lassana Sow, Stagiaire

Source: Le Combat

Vous allez aimer lire ces articles

KADIOLO : Revue annuelle des données sur le paludisme, la tuberculose et le VIH/SIDA

Covid-19 : pour enquêter sur les origines de la maladie, deux équipes de l’OMS en Chine

Course aux vaccins anti-covid : L’Union africaine obtient 270 doses pour le continent

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct