Conseil du District Bamako : Le coronavirus s’invite aux débats

Le conseil du district de Bamako tient depuis mardi dernier sa première session ordinaire au titre de l’année 2020. L’ouverture des travaux était présidée par le 1er adjoint au maire du District, Harimakan Keïta. Cette session revêt un intérêt particulier car, elle offre l’occasion aux membres dudit conseil de passer en revue différents sujets de préoccupation du moment.


Plusieurs points sont inscrits à l’ordre du jour. Il s’agit de l’examen et l’adoption du compte administratif de l’exercice 2019, la présentation du projet « Grand Bamako ». Mais aussi, la présentation du projet intégré de gestion des déchets solides du District de Bamako, la situation épidémiologique de la pandémie de coronavirus et les questions diverses.
Dans son discours d’ouverture, le maire a rappelé que le compte administratif est le document qui retrace la comptabilité administrative de l’ordonnateur. Selon Harimakan Keïta, il est établi conformément à la contexture du budget. Il a indiqué qu’en application des dispositions de l’article 287 de la loi n°2017-051 du 02 octobre 2017, portant code des collectivités territoriales, le maire est l’ordonnateur du budget de la collectivité. À ce titre, il produit un compte administratif qui est soumis au vote du conseil en même temps que le compte de gestion du comptable public.
Pour Harimakan Keïta, l’observation de cette disposition législative exige du conseil du District de débattre et d’arrêter le compte administratif de l’exercice de l’année écoulée. L’état d’avancement du projet « Grand Bamako » sera présenté par le directeur de l’Agence urbaine de Bamako. Aussi, selon l’édile, l’amélioration du niveau des recettes de la mairie demeure l’un des défis majeurs à relever. C’est dans ce cadre, dira-t-il, qu’un accord de partenariat a été signé entre la mairie du District et la société nouvelle technologie africaine (NTA Tech) afin de développer un outil électronique de payement de taxes.
Pour ce qui est de l’assainissement dans le District de Bamako, l’élu a souligné qu’avec l’appui de la Banque africaine de développement (BAD), le projet intégré de gestion des déchets solides de la capitale a vu le jour. Par ailleurs, Harimakan Keïta n’a pas manqué de soutenir le gouvernement dans le cadre des mesures de prévention prises lors de la session extraordinaire du Conseil supérieur de la Défense nationale contre la pandémie du coronavirus. À cet effet, il a annoncé que la situation épidémiologique assortie d’un plan d’actions sera soumise à l’appréciation du Conseil à travers une communication de la directrice régionale de la santé du District de Bamako. Le maire rappelle que le coronavirus demeure une menace réelle pour notre pays.
La session prendra fin le 31 mars prochain.

Aminata DIALLO

Source: Journal L’Essor-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Cataracte : Peut bien survenir chez l’enfant

Corona-vacances : le passe-temps principal de certains élèves à Bamako

CAISSE NATIONALE D’ASSURANCE MALADIE (CANAM) : LE PCA RÉAFFIRME SON SOUTIEN AUX RESPONSABLES ET PERSONNEL DE LA STRUCTURE

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct