Malijet.co

Coopération sanitaire: Michel Hamala Sidibé multiplie les contacts à Paris

En marge de la visite du Premier ministre Boubou Cissé, en France, le ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Michel Hamala Sidibé, a eu, les lundi 9 et mardi 10 septembre 2019, une série de rencontres avec des structures françaises sur des questions de santé. L’assistance Publique-Hôpitaux de Paris (APHP), l’hôpital Robert Debré, la marie de Paris et le Centre de Crise et de Soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères sont, entre autres, des lieux ayant reçu la visite du ministre.
Au cours de ces rencontres, il a été abordé les questions de gestion hospitalière et la fourniture des services sociaux de base dans des zones fragiles.

Le CHU Gabriel Touré au cœur des échanges
À l’assistance Publique – Hôpitaux de Paris (APHP), agence publique de santé exerçant le rôle de structure faitière en matière d’assistance aux centres hospitaliers universitaires de Paris et d’Ile de France, regroupant 39 hôpitaux, les échanges ont porté sur une possibilité de partenariat bilatéral avec le Mali autour de l’hôpital Gabriel Touré, qui est confronté, entre autres, aux problèmes d’équipements et de gouvernance. Un plan d’action assorti d’un plan de financement est attendu dans ce sens d’ici à la fin de l’année. Il s’agit, après un diagnostic approfondi, de proposer une solution de modernisation du CHU Gabriel Touré basée sur l’innovation technologique et surtout l’amélioration de la gouvernance hospitalière. Il s’agit d’aider à trouver une alternative crédible et rapide pour amener Gabriel Touré à faire face au flux qu’il reçoit (125 0000 patients par an en consultation). LAPHP, en partenariat avec l’agence française de développement (AFD), devrait mobiliser des fonds pour renforcer cet important établissement hospitalier du Mali. C’est dans ce cadre qu’une mission de l’assistance Publique -Hôpitaux de Paris se rendra en octobre prochain à Bamako afin d’accompagner à faire un audit de l’hôpital Gabriel Touré avant le financement attendu de l’agence française développement.
L’Hôpital Robert Debré, l’exemple qui inspire
À l’hôpital Robert Debré, structure de référence de prise en charge des urgences pédiatriques en France, le ministre de la Santé et des Affaires Sociales a eu un échange fructueux sur ce sujet des urgences pédiatriques. L’Hôpital Robert-Debré, à travers certains de ses spécialistes comme le Pr Yves, entretient un partenariat avec des structures hospitalières du Mali. Là, Michel H. Sidibé et sa délégation ont eu droit à une petite présentation sur ce qui peut justifier un partenariat futur entre le Mali et cet établissement hospitalier français. Dans les jours à venir, l’association « Demissenouw Ka Yèlè », dirigée par le Pr Yves, un éminent spécialiste de cet hôpital, fera son lancement au Mali.
Le chef de service Urgence pédiatrique de l’hôpital Robert Debré, le Pr Lugi Titonanlio, s’est réjoui de la visite du ministre de la Santé et des Affaires Sociales.
« C’est un honneur de recevoir le ministre de la Santé du Mali qui va apporter des réponses à son pays. Si on peut collaborer, c’est une bonne chose, parce que c’est important pour nous d’aider des populations qui sont plus en difficulté par rapport à nous. Les échanges pour nous sont importants, ils permettent d’avoir des idées pour le futur. Il y a des organisations qui peuvent se mettre en place au Mali. Cela peut apporter rapidement une amélioration dans la prise en charge des enfants. Le fait d’instaurer une collaboration, c’est-à-dire, se déplacer et faire des échanges professionnels est enrichissant pour nous : car les échanges sont toujours réciproquement bénéfiques », a-t-il déclaré.
Pour sa part, le ministre Michel H. Sidibé s’est dit satisfait de ces visites, qui, selon lui, lui ont permis de voir jusqu’où il doit aller dans l’organisation interne des hôpitaux avec en tête l’hôpital Gabriel Touré, qui constitue une vitrine dans l’architecture hospitalière du Mali en tant que l’hôpital le plus sollicité dans notre pays.
« Le temps presse, il y a urgence à adapter l’hôpital Gabriel Touré aux besoins des usagers. Nous aurons une vision pragmatique à soumettre à l’AFD parce que tout passe par l’amélioration des offres de service dans cet hôpital », a déclaré le ministre Sidibé.
Un projet de gestion des déchets biomédicaux au Mali
Ensuite, le ministre de la Santé et des Affaires Sociales, a été reçu à la mairie de Paris par le maire de la ville, Anne Hidalgo. Michel Hamala Sidibé, accompagné par le nouveau coordinateur de la Cellule sectorielle de lutte contre le Sida, la Tuberculose et les Hépatites, le Dr Youssouf Diallo, a décliné ses priorités dans la lutte contre le sida au Mali qui passent par le renforcement et la dynamisation du dispositif de prévention, et surtout par la prise en charge. Le ministre Sidibé a annoncé le lancement très prochainement d’une vaste campagne de dépistage au Mali. Réputées pour leur engagement respectif et décisif dans la lutte contre le VIH, les deux personnalités réaffirment cet engagement qui a pu faire atteindre des résultats remarquables tant au niveau mondial pour le ministre de la Santé et des Affaires Sociales du Mali et ancien directeur exécutif de l’ONUSIDA qu’au niveau de Paris pour le maire de Paris, Anne Hidalgo. Cet engagement est renouvelé pour un Bamako sans sida.
En plus du VIH/Sida, les deux personnalités ont échangé de la possibilité de mise en place à Bamako d’un projet de gestion des déchets biomédicaux. La maire de Paris a promis d’envoyer à Bamako une mission technique pour échanger avec l’ensemble des acteurs concernés par ce projet.
Des projets sociaux à impact rapide
Le mardi 10 septembre, le ministre Sidibé et sa délégation ont été reçus conjointement par les responsables de deux structures clés du ministère de l’Europe et des Affaires Sociales. Il s’agit de M. Éric Chevalier, directeur du Centre de Crise et de Soutien et de M. Cyril Pierre, directeur général adjoint de la Mondialisation. Il a été question, lors de cette rencontre, de la mise en place au Mali des projets sociaux à impact rapide ; de la conférence de reconstitution du Fonds mondial de lutte contre le Sida, le paludisme et la tuberculose et l’Alliance française de la santé globale ; et surtout du renforcement de la politique de mutuelles au Mali.
Dans la journée du mercredi, le ministre Sidibé a rencontré d’autres personnalités notamment le Pr Dominique Leguludec, présidente de la Haute Autorité de santé. La délégation du ministre a été entretenue sur la vie de cet organe de référence dans la régulation du secteur de la santé en France. D’autres thématiques en lien avec les assurances maladie, et les stratégies d’amélioration de la qualité de services de santé étaient également au centre des échanges.
Le ministre de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé, prendra part ce jeudi à Toulouse au 20e anniversaire de la création de la Fondation Fabre.

Markatié Daou
CCom du MSAS

Source: info-matin

Vous allez aimer lire ces articles

Santé : des projets sociaux à impact rapide en vue

Mali : des opportunités d’appui au système de santé se multiplient

Grève des bi-appartenants dans les hôpitaux : Ils réclament des arriérés d’indemnités

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct