Face à la fermeture des établissements éducatifs afin d’éviter la propagation du Covid19 au Mali, la Synergie des syndicats des enseignants signataires du 15 octobre a estimé de ce fait que « l’année académique 2019-2020 sera compromise ». Cela, du fait que le bras de fer qui opposait le gouvernement aux syndicalistes n’est toujours pas résolu. Et, cette décision inquiète la Fédération nationale des Parents d’élèves dont un des membres, Dioukamady Sissoko s’inquiète. Il martèle : « Je crois que c’est la malédiction qui est en train de nous poursuivre comme ça ». Et d’ajouter : « Avec cette maladie qui persiste, je crois que nous sommes vraiment mal lotis ».

Selon le secrétaire général du syndicat, Ousmane Almoudou, le risque d’une année blanche au Mali est réel. Car selon lui, « Nous savons que c’est compliqué au regard du fait qu’il y a eu plusieurs mois sans cours et aujourd’hui les écoles sont fermées à cause de la maladie ».

Source: Journal le Pays- Mali