La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) travaille pour trouver une stratégie contre l’épidémie du coronavirus. Les ministres de la santé des pays membres de la l’organisation se sont réunis, vendredi 14 février 2020, à Bamako au Mali.

Des médecins dans un laboratoire

Pas de Coronavirus en Afrique de l’Ouest. Les ministres de la santé des pays membres de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cédéao) se sont réunis, vendredi 14 février, à Bamako, pour élaborer une stratégie afin de faire face à de nouveaux cas de coronavirus.

Selon RFI, dans la capitale malienne, les ministres de la santé des pays membres de l’organisation sous régionale ont décidé de renforcer la coopération transfrontalière pour faire face à d’éventuels cas de coronavirus. « Il faut qu’on arrive à avoir une coordination transfrontalière ! Ce n’est pas possible ! On l’a vu avec Ebola ! », estime Michel Sidibé, Ministre malien de la santé.

Avec les accords sur la libre circulation des personnes et des biens, la région pourrait être exposée aux risques de cette épidémie qui sévit depuis fin décembre d’abord en Chine et depuis janvier dans plusieurs pays du monde. Face à cette situation, conviennent les ministres de la santé, il urge de mettre sur pied un mécanisme approprié pour prévenir et lutter contre l’épidémie. « Nous avons à la Cédéao, explique Michel Sidibé, à peu près 380 millions de personnes, et on n’a même pas trois laboratoires qui peuvent prendre en charge et de façon efficace si on a des cas. Donc, il faut le renforcement du laboratoire, les stocks, les kits par exemple pour détecter les cas », rapporte le média français.

Source: banouto