Force de maintien de la paix au Mali : 70 cas de Covid-19

Selon un communiqué, soixante-dix membres de la force de maintien de la paix des Nations Unies au Mali ont été infectés par le nouveau coronavirus depuis le premier cas détecté dans le pays en mars.

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a déclaré jeudi que jusqu’à présent, 39 fonctionnaires s’étaient remis du virus.

« Il y a donc 31 cas positifs actifs qui progressent bien. Ils ont été placés en isolement et reçoivent des soins adéquats. »

Le Mali a enregistré à ce jour 1 194 cas de virus, avec 72 décès et 652 guérisons, selon les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies.

La force de l’ONU a déclaré que les camps, où des cas avaient été signalés, étaient entièrement confinés pour limiter la propagation.

« Si nécessaire et selon les cas, la mission n’hésite pas à prolonger les périodes de confinement de ses camps dans les régions. C’est le cas à Gao et Mopti où la période de confinement a été prolongée jusqu’au 4 juin et au 11 juin respectivement, « at-il ajouté.

La MINUSMA a annoncé avoir ouvert un centre médical COVID-19 le 22 mai.

Le centre est conforme aux normes de construction de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et des services de maladies infectieuses maliennes et peut accueillir 65 patients, a-t-il précisé.

Opérations de sécurité

La MINUSMA a déclaré que l’opération Buffalo est également toujours en cours dans le centre du Mali.
Au cours de la semaine dernière, des soldats de la paix ont patrouillé près de 22 communautés et mis en place des bases temporaires, selon la force de maintien de la paix des Nations Unies.

La MINUSMA a été créée en 2013 par la résolution 2100 du Conseil de sécurité des Nations Unies pour stabiliser le pays après la rébellion touareg de 2012. Elle compte actuellement plus de 12 000 militaires déployés au Mali.

Des tensions ont éclaté au Mali en 2012 à la suite d’un coup d’État manqué et d’une rébellion parmi les membres de l’ethnie touareg qui a finalement permis à des groupes terroristes liés à al-Qaïda qui ont pris la moitié nord du pays.
En 2015, un accord de paix a été signé entre le gouvernement et certains groupes d’insurgés.

Les différends politiques et communautaires continuent d’alimenter les tensions dans le nord du Mali, sapant la mise en œuvre de l’accord de paix

Source : intellivoire.net

Vous allez aimer lire ces articles

Impacts négatifs de la covid-19 sur les femmes au Mali : L’Association femmes leadership et développement durable invite l’Etat à agir

Qu’on me jette des cailloux si je mens !!!

Covid-19 au Mali : Les services sanitaires n’ont enregistré aucun cas mardi

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct