Le vendredi  14 février  à l’Hôpital Mère-Enfant- Luxembourg, s’est tenue, la cérémonie d’inauguration  de la salle  cathétérisme cardiaque et de l’unité d’hémodialyse. Elle a enregistré la présence  du président de la Fondation pour l’Enfance, non moins ancien président de la République  M. Amadou Toumani Touré, du président de la ‘’Fondation Thiam’’ M. Moctar Thiam, du ministre des Affaires Extérieurs de la Principauté de Monaco, M. Laurent  Anselmi, du Directeur  dudit Hôpital, Pr. Mamadou Diarra, du chef de cabinet du Ministère de la Santé et des Affaires Sociales, M. Sidi Diallo et de nombreuses personnalités du monde de la Santé du pays.
« La salle de cathétérisme vient compléter  la palette de prise en charge des maladies du cœur, après  la mise en service un an plus tôt du centre festoc de chirurgie cardio-pédiatrique »  affirme par le  président de la fondation pour l’enfance M. Amadou Toumani Touré.
Selon lui, cette nouvelle salle est combinée dans un effort de financement du gouvernement princier de Monaco, de l’Association SHARE d’un montant d’environ d’un milliard de FCFA. Avant d’ajouter qu’en 2008, la principauté de  Monaco  s’est mobilisée aux côtés de l’Hôpital Luxembourg Mère-Enfant pour l’évacuation et la prise en charge des enfants qui ne pouvaient pas être opérés au Mali.
Ce projet cathé, dira ATT, va mettre à la disposition des patients, un plateau technique de dernière génération. De même, il est accompagné d’un volet de formation qui permet au Docteur Abdoul Wahab Théra et son équipe de prodiguer des soins à l’appréciation des patients.
Dans la même lancée, il précisera que la mise en service du centre Festoc et de la salle de cathétérisme cardiaque règle la question de la proximité géographique de la prise en charge des cardiopathies pour les patients obligés de se rendre à l’étranger. « Un autre grand défi restera pour nous de travailler inlassablement pour faciliter l’accès à ces soins, couteux par la nature » souligne-t-il. « Plutôt que de maudire l’obscurité, il faut allumer une bougie, nous venons encore d’allumer une bougie, sachons entretenir la flamme » dit-il.
De son côté,  le ministre des Affaires Extérieurs de la principauté de Monaco, dira que la politique de coopération au développement  du gouvernement de la principauté de Monaco accorde une place privilégiée au domaine de la santé. D’après lui, au Mali près de 30% de l’aide monégasque est allouée à des actions en faveur de l’accès aux soins médicaux, de la lutte contre la drépanocytose et de l’appui aux personnes en situation de handicap à Bamako mais également en zones rurales.
Quant au chef du cabinet du Ministère de la Santé et des Affaires Sociales, il soulignera que son département  est signataire d’une convention avec l’hôpital  mère-enfant  le Luxembourg, depuis sa création sur son fonctionnement dans un cadre de partenariat public-privé.
Selon lui, l’unité de cathétérisme cardiaque marque une étape importante dans l’évaluation de la pyramide sanitaire de notre pays en général et du centre hospitalier le Luxembourg, en particulier.  Le rôle que joue cet hôpital dans le système de santé de notre pays, souligne-t-il, constitue un bel exemple de partenariat public privé.
Il a invité l’équipe socio-sanitaire de l’Hôpital Luxembourg pour redoubler d’efforts afin d’aboutir à l’amélioration de l’état de santé des populations, ce qui doit être le combat de tous les jours.
Par Fatoumata Coulibaly
Source: Journal le Sursaut-Mali