Malijet.co

La science sait enfin pourquoi l’être humain ne possède pas d’os dans le pénis

Deux chercheurs britanniques de l’University College London viennent de répondre à une question existentielle : mais pourquoi les hommes n’ont pas d’os dans le pénis ?

observation homme infidele penis sexe amour

Le pénis humain ne possède aucun os. Cette évidence est connue de tous. Certains d’entre vous ont même pu le constater tout seul. Pourtant, la plupart des mammifères terrestres mâles disposent du baculum, un os situé dans le pénis et qui facilite les rapports sexuels.

VOIR AUSSI : À force de voir son pénis cassé, la statue d’Héraclès aura droit à une prothèse à Arcachon

Les chiens, les lapins, les ours, et même les moufettes, le possèdent. Alors pourquoi les hommes en sont-ils dépourvus ? Deux chercheurs britanniques ont décidé de trouver une réponse à cette énigme ô combien scientifique.

Des rapports sexuels de très longue durée

Kit Opie et Matilda Brindle de l’University College London se sont intéressés à la grande histoire du pénis. Ils ont pu établir plusieurs constats.

Tout d’abord, le baculum serait apparu chez les mammifères il y a 95 millions d’années et chez les premiers primates il y a 50 millions d’années. Ces derniers, afin de conserver l’intérêt des femelles et éloigner les concurrents, s’engageaient dans des rapports sexuels de très longue durée. Et l’os du pénis les aidait à tenir le rythme imposé par ce climat pesant. Le prolongement du coït était donc la solution aux problèmes de nos ancêtres.

VOIR AUSSI : Ce perchiste japonais était à un pénis, euh doigt, de se qualifier pour la finale

Les scientifiques avancent donc que c’est la monogamie qui a provoqué, il y a 1,9 millions d’années de cela, la disparition du baculum chez l’homme. “Nous pensons que c’est ce nouveau mode de relation qui est l’élément déclencheur […] S’il y a moins de concurrence pour trouver une partenaire, il y a moins de raison de posséder un os du pénis”, soutient Kit Opie dans les colonnes de la revue Proceedings of the Royal Society.

Les sentiments, l’amour et la stabilité du couple. Voilà donc les responsables de ce manque chez l’homme. Désormais, on sait qui blâmer pour ces deux petites minutes de rapport sexuel. En plus d’enfin savoir d’où vient l’expression “to have a boner” (boner oui, comme “bone” qui veut dire os en anglais) signifiant “avoir une érection” chez nos amis anglophones.

Source : france24

Vous allez aimer lire ces articles

Mali: 37e jour de grève dans le secteur de la santé publique

Réaction ferme de la Fénascom envers les agents des Cscom

Grèves illimitées, à qui profitent ?

ORTM en direct Africable en direct