Lavage des mains : un premier acte contre les maladies infectieuses

Le Mali, à l’instar d’autres pays à travers le monde, a célébré hier jeudi 15 octobre 2020, la Journée mondiale du lavage des mains. Cette année, en raison de la situation toute particulière dans laquelle se trouve le pays, les activités commémoratives de la journée se sont déroulées dans la plus grande sobriété.

Selon les spécialistes, l’hygiène des mains est un bon réflexe qui peut sauver des vies contre diverses maladies infectieuses. Une réalité que l’OMS veut inculquer à tout individu, d’où la Journée mondiale de lavage des mains afin de réduire la propagation de ces pathologies. Aussi, soulignent-ils, le lavage des mains constitue le premier acte qui permet de contrer les maladies infectieuses.

La sensibilisation pour le lavage des mains est une lutte constante dans notre pays. Et la journée du 15 octobre est caractérisée par des activités de sensibilisation, de démonstration de bons gestes, de dons de kits de lavage des mains dans les établissements scolaires, dans les centres de santé, et autres services publics. Un geste simple à moindre coût qui sauve des vies.

Pour plusieurs observateurs, le Mali fait partie des pays les plus sales au monde, où les populations cohabitent avec toutes sortes de bactéries. En effet, nonobstant le fait que se laver les mains soit le moyen le plus simple pour éviter certaines maladies comme la diarrhée, les conjonctivites, le choléra et surtout le COVID 19, une étude de l’OMS révèle que l’Afrique subsaharienne a un taux de lavage très faible et où les maladies infectieuses se propagent le plus. Cette étude précise que la transmission de ces maladies par la main sale est la voix la plus rapide et fréquente.

Et pourtant, indiquent les médecins, il suffit juste d’avoir de l’eau potable, du savon, une application et un frottement de 20 à 30 secondes.

Au Mali, avoir quotidiennement du savon et de l’eau potable n’est pas un acquis systématique pour certaines populations. Ainsi, dans ces zones, les agents de santé recommandent le lavage des mains avec de la cendre.

ADAM DIALLO

Source: Bamakonews

Vous allez aimer lire ces articles

Une Seule Santé au Mali : Tous unis contre la rage.

Renforcement des plateaux techniques sanitaires : Le centre d’imagerie du CHU Gabriel Touré rénové

Bafoulabé : quarante trois enfants sont décédés de paludisme au centre de santé de référence de la ville

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct