Le Mali a célébré sa législation malgré l’insécurité et la crise des coronavirus

Le premier tour des élections législatives au Mali s’est déroulé aujourd’hui dans un contexte d’insécurité croissante, d’actes de violence dans le pays et de psychose due à la propagation de la pandémie de coronavirus.

Les bureaux de vote ont fermé à 18h00 après une journée électorale marquée par une faible participation visible des électeurs inscrits sur les listes électorales, qui ont évité de se rendre aux urnes par crainte d’être infectés par COVID 19, selon Efe.

Vous allez aimer lire ces articles

Crise sociopolitique au Mali : La CPM, une nouvelle coalition de la majorité présidentielle, appelle au Dialogue

Délivrance de la carte biométrique de la CANAM : Le calvaire interminable des assurés de l’assurance maladie obligatoire (AMO)

Lutte contre la COVID-19 : L’Association des Amis de la Chine au Mali offre des masques au journal «Le Républicain»

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct