Les lunettes de solaire: L’accessoire de mode qui peut causer problème.

Faisant  partie du style de nombreux citadins, les lunettes de solaire se vendent comme des petits pains dans la capitale bamakoise. Pourtant nombreux sont les spécialistes qui affirment que l’achat de lunettes sans avis médical ou prescription peut entrainer des problèmes. Qu’en est-t-il des lunettes des revendeurs ambulants?

“Jamais sans mes lunettes” ce sont là les mots de certaines jeunes filles et femmes croisées sur la route. Elles sont étudiantes, salariées, commerçantes et femmes aux foyers. Avec un train de vie différent, ces femmes ne sortent jamais sans les lunettes de solaire.

Pour Fatim BERTHÉ, étudiante en Droit Public, les lunettes de solaire donnent du goût à son style vestimentaire. Elle affirme que, toutes les filles de sa classe en portent. ” Ceci est la tendance et il ne faut pas rester en marge. J’en ai quatre, et je change mes lunettes de solaire chaque semaine.” ajoute- elle.

Si pour Fatim, c’est pour suivre la  tendance, la Commerçante Mamou dira plutôt qu’elle les utilise pour se protéger de la poussière sur la route. C’est pourquoi, elle ne s’en sépare jamais puisqu’elle fait des livraisons tout le temps. Dans ce sens, elle dira que, c’est un moyen de se protéger et non de paraitre belle.

Notre troisième personne interrogée travaille dans une compagnie d’assurance. Dans sa voiture climatisée, elle porte les lunettes de solaire assorties à son look du jour. Elle avoue, qu’elle se cache derrière ses lunettes pour éviter les regards des passagers de la route et de ses collègues à l’entrée de la compagnie. “Mes lunettes de solaire me donnent la force d’éviter les regards et surtout d’être imposante au travail. J’occupe une place importante et je supervise des collègues “hommes” du coup il faut qu’ils aient du respect pour moi. C’est pourquoi, je ne sors jamais sans mes lunettes. ”

Pour finir nous avons rencontré Mme HAIDARA Awa CISSE, femme au foyer, qui revenait de ses courses au marché. Avec ses lunettes de solaire, la trentaine affirme que les lunettes de solaire font intégralement partie de son style. Elle va même jusqu’à dire qu’elle a des lunettes de secours dans son sac au cas où elle oublie d’en mettre.  Pour Mme HAIDARA, c’est un plaisir de porter les lunettes de solaire.

Toutefois, ces femmes interrogées achètent toutes des lunettes chez les revendeurs ambulants.

D’ailleurs parlons-en de ces vendeurs ambulants qui se multiplient de jour en jour et vendent le plus souvent sous les grands arbres avec la marchandise exposée sur une table ou accrochée au carton. Ils sont partout, devant les banques, lieux publics et principales artères de la capitale. Ces vendeurs de lunettes proposent des lunettes médicalisées comme celles contre le soleil dans les mêmes conditions de marchandage. Tant pis pour les caractéristiques indiquées sur l’ordonnance des personnes ayant des problèmes de vue.

En effet, la vente des lunettes dans l’informel n’arrange ni la population, ni les chiffres d’affaires des opticiens. N’ayant  pas la compétence, ni la connaissance qu’il faut, ces vendeurs ambulants proposent des lunettes à  moindre coût et de différents modèles raison pour laquelle elles sont plus convoitées.

Il est important de savoir que  tout ce qui touche à la santé doit être fait soigneusement et avec professionnalisme. Pour éviter tous problèmes, il serait judicieux d’avoir l’avis d’un spécialiste avant l’utilisation des lunettes.

AFANOU KADIA DOUMBIA, stagiaire 

Vous allez aimer lire ces articles

Désordre à Zégoua lié à la gestion du centre « Ébola » : Le DG de la santé, Ousmane Dembélé serait-il à la base des problèmes ?

Mali: le coronavirus fait son entrée dans le nouveau gouvernement

Les travailleurs du CHU Gabriel Touré en grève de 72 heures

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct