Lutte contre la Covid-19 au Mali : Une caravane de sensibilisation à Koutiala

La campagne de proximité, initiée depuis le mois de juin dernier par le ministère en charge de la Communication, atteint la ville de Koutiala en fin de semaine dernière. Conduite par le chef de cabinet Ousmane Bamba, une délégation de ce ministère a séjourné dans la Capitale de l’Or blanc.

Objectif : faire appréhender par la population la réalité de la pandémie de la Covid-19 au Mali, souligner la dangerosité de la maladie, l’avantage d’adopter les mesures barrières, et leur importance dans la prévention et la lutte contre la maladie.

Le chef de cabinet a expliqué que la délégation était venue porter la voix des pouvoirs publics. Le choix porté sur Koutiala, a précisé Ousmane Bamba, n’est pas fortuit.

Il s’agit, selon lui, de la troisième ville du Mali la plus peuplée. Il a alors remercié les autorités locales pour l’esprit d’anticipation qu’ils ont eu et les efforts consentis ayant «permis de minimiser les dégâts». Il s’est réjoui ensuite de l’atteinte des objectifs de la mission. «Nos cibles étaient tous là. Nous avons discuté avec eux pour porter la parole du gouvernement», a-t-il insisté.

Située à environ 400 km de Bamako, la ville de Koutiala a enregistré son premier cas de Covid-19 le 10 avril dernier. Depuis, 35 cas ont été identifiés au total. On enregistre trois décès et 32 guéris. De nombreux cas suspects sont identifiés tous les jours mais les tests se révèlent négatifs, a expliqué le médecin chef du Centre de santé de référence, Dr Youssouf Sidibé.

La force de Koutiala dans cette lutte semble être l’esprit d’anticipation. Ses responsables ont à cet effet mis en place une plateforme d’échanges entre tous les acteurs intervenant dans la lutte contre la Covid-19 : autorités coutumières et traditionnelles, chefs religieux, transporteurs et commerçants.

Cette stratégie a permis d’aider à sensibiliser la population sur la maladie et limiter les cas. «Avec l’arrivée de la maladie à Koutiala, nous avons uni nos efforts en formant une plateforme qui regroupe tous les acteurs impliqués au niveau de la prévention de la santé. Nous tenions chaque mercredi une réunion.

Les premiers kits à l’intérieur de la ville ont été financés par l’ensemble des ONG, les collectivités, le Conseil de cercle, les privés. On ne doit pas attendre l’État pour prévenir la maladie», a indiqué le maire de la commune urbaine de Koutiala, Oumar Dembélé, qui intervenait lors de la rencontre tenue au Conseil de cercle dans le cadre de la campagne d’information et de sensibilisation de proximité sur la pandémie.

Le choix porté sur Koutiala a été salué par le maire. «Ce passage du ministère va nous aider à convaincre ceux qui doutent encore de l’existence de la maladie. Beaucoup sauront également que la maladie n’est pas encore finie et continueront à la prévenir», a-t-il dit.

La causerie animée par Dr Fatoumata Konaté et le médecin chef de Koutiala, Dr Youssouf Sidibé a contribué aussi à sensibiliser les habitants. La première a suffisamment éclairé les participants sur la Covid-19 : comment s’en prémunir, les mesures barrières à adopter.

Le second a mis un focus sur l’expérience de Koutiala dans la lutte contre la pandémie, les efforts fournis et les difficultés rencontrées.
La délégation a procédé à une remise de kits sanitaires : gels hydroalcooliques, savons liquides, eaux de Javel. Des masques ont été également distribués au grand marché de la ville.

Envoyés spéciaux
Aminata Dindi
SISSOKO et Amadou KONATÉ

Source: Journal l’Essor-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

KADIOLO : le CSREF a collecté plus d’une quarantaine de poches de sang

Camp des Gardes : l’AJSCG en consultations gratuites

Écoles privées de formation en sciences de la santé : Quelle perspective ?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct