Bamako était à l’honneur pour accueillir (du 5 au 7 février 2020) la 3e
édition de la rencontre annuelle du Réseau ouest-africain de lutte contre
la tuberculose, le Sida et le paludisme (WANETAM). Présidée par le
ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la
Recherche scientifiques, Pr. Mahamadou Famanta, cette rencontre a été
dédiée à Feu Pr. Ogobara Doumbo (paix à son âme), un grand pionnier
de cette organisation.
«Autonomiser les institutions de recherche clinique africaines à travers le
renforcement des capacités, le partenariat et le réseautage»! Tel était le
thème retenu pour la 3e rencontre annuelle du Réseau ouest-africain de lutte
contre la tuberculose, le Sida et le paludisme (WANETAM). Chaque année les
membres de cette organisation se réunisse pour faire le point des activités et
mener des réflexions stratégiques pour l’avenir de la recherche médicale pour
la population africaine, notamment sur la tuberculose, le paludisme et le Sida.
Après les réunions annuelles de Dakar (Sénégal) en décembre 2018 et Accra
(Ghana) en 2019, Bamako les a accueillis du 5 au 7 février 2020. Cette 3e
rencontre annuelle a regroupé 11 pays, dont le Mali, le Sénégal, le Burkina
Faso, le Ghana, le Portugal, la Gambie, le Nigeria, le Togo, la Guinée
Bissau… Et quatre autres partenaires étaient présents. Il s’agit de l’Allemagne,
la France, la Grande Bretagne et le Portugal.
Après l’est avoir souhaité la bienvenue aux participants, le ministre de
l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
scientifique a reconnu avoir été impressionné lors de sa première visite au
Malaria Research and Training Center (MRTC-Centre de recherche et de
formation sur le paludisme) par la qualité des équipements et les résultats
déjà acquis. Le Professeur Mahamadou Famanta n’a pas été moins
impressionné par les jeunes (hommes et femmes) qui lui ont expliqué avec
une très grande clarté ce qu’ils étaient en train de faire et pourquoi c’était
nécessaire. Le ministre affirme que l’accompagnement du gouvernement
malien ne va pas leur faire défaut dans la mise en œuvre de leur activité.
Le thème de la présente retraite,«Autonomiser les institutions de recherches
cliniques africaines à travers le renforcement des capacités», est
particulièrement pertinent selon Pr. Mahamadou Ali Théra, chercheur et
représentant du WANETAM au Mali. Il a rappelé que le réseau œuvre à
promouvoir l’appropriation par les scientifiques ouest-africains des résultats et
des bénéfices des projets financés par EDCTP (European and Developing
Countries Clinical Trials Partnership) et à renforcer les capacités de recherche
clinique en Afrique.
«Malgré une croissance économique assez encourageante,le système
sanitaire souffre encore d’insuffisance. De nouveaux virus tels que le Sida,
Ebola et tout récemment l’épidémie du coronavirus, ont également fait leur
apparition. Au début de l’année 2017, plus de 26 millions de personnes, dont
2,3 millions d’enfants, souffraient du VIH et l’Afrique subsaharienne reste la
zone la plus touchée par cette maladie», a rappelé, le coordinateur du Réseau
WANETAM, Pr Souleymane Mboup.
Il a affirmé que chaque établissement du réseau apporte un atout et un savoir-
faire individuel pour la réforme des capacités en vue de promouvoir la qualité
de la recherche clinique de qualité. De sa création jusqu’à nos jour, le réseau
WANETAM a formé de nombreux jeunes chercheurs notamment au technique
d’écriture du protocole de recherche, à des essais cliniques et à la publication
d’article dont certains sont révolutionnaires.
Pour le Recteur de l’USTTB, Pr. Ouateni Diallo, le Réseau Wanetam
contribuera à renforcer les capacités des structures sanitaires de la sous-
région et aussi à rendre disponible des produits pertinents pour faire face aux
problèmes de santé des populations en œuvrant pour la conduite d’essais
cliniques de qualité.
Il faut rappeler que la rencontre de Bamako était dédiée au défunt et regretté
Professeur Ogobara Doumbo. Ainsi, Mme Doumbo Pr. Safiatou Niaré,
chercheur au MRTC, feu Pr. Doumbo a joué le rôle de phare dans le projet
WANETAM au Mali. Au cours de la cérémonie d’ouverture, des trophées ont
été remis aux méritants et un vibrant hommage a été rendu à feu Pr. Ogobara
Doumbo pour la qualité de ses recherches.
Sory Diakité
Stagiaire
Source: lecombat