Malijet.co

Lutte contre le coronavirus : Le Conseil Supérieur de la Défense Nationale suspend les regroupements publics : les classes, les meetings, les bars et les boites de nuit…

Dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus, le Président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) a présidé, hier, mardi 17 mars 2020, à Koulouba, une réunion Extraordinaire du Conseil Supérieur de la Défense Nationale (CSDN) à laquelle ont pris part, outre les ministres concernés, les experts du Comité Scientifique du Ministère de la Santé et des Affaires Sociales et ceux de la Défense. Il ressort de ce conseil supérieur de la défense nationale que tous les cas suspects notifiés au Mali ont été testés négatifs. Cependant, le Conseil Supérieur de la Défense Nationale a pris les mesures restrictives à compter du jeudi 19 mars 2020. Il s’agit de la suspension des vols commerciaux en provenance des pays touchés, de la fermeture des écoles, de la suspension des regroupements publics, de la fermeture des boites de nuit et bars dancings.

Selon le communiqué de la session extraordinaire du conseil supérieur de la défense nationale du 17 mars 2020, l’ordre du jour unique a porté sur les mesures relatives à la Pandémie du coronavirus au Mali. « Même si tous les cas suspects notifiés au Mali ont été testés négatifs, la menace demeure, d’où la nécessité d’une plus grande vigilance », révèle le communiqué du CSDN. Par conséquent, le Conseil Supérieur de la Défense Nationale a pris les mesures importantes suivantes à compter du jeudi 19 mars 2020 : la suspension jusqu’à nouvel ordre, des vols commerciaux en provenance des pays touchés, à l’exception des vols cargos ; la fermeture des écoles publiques, privées et confessionnelles (maternelles, primaires, secondaires et supérieures) y compris les medersas et ce, pendant trois (3) semaines; la suspension jusqu’à nouvel ordre, de tous les regroupements publics y compris les ateliers, les colloques, les séminaires, les meetings populaires ; l’interdiction jusqu’à nouvel ordre, des regroupements à caractère social, sportif, culturel et politique de plus de cinquante (50) personnes, sous réserve du respect des gestes-barrières. Il s’agit des mariages, des baptêmes, des funérailles ; la fermeture jusqu’à nouvel ordre des boites de nuit et bars dancings. Par ailleurs, en ce qui concerne les rassemblements à caractère religieux, le gouvernement précise qu’il engagera incessamment des consultations avec les responsables du Haut Conseil Islamique, de la Ligue des Imams, des Eglises Catholiques et Protestantes ainsi qu’avec d’autres autorités religieuses et cultuelles du Mali afin de convenir des mesures appropriées pour assurer la santé des fidèles. « Le Président de la République exhorte l’ensemble des populations vivant au Mali à la responsabilité et au strict respect des mesures de Santé Publique. Vu l’urgence de la situation, le Président de la République, a décidé la mise en place d’une enveloppe initiale de six milliards trois cent millions (6 300 000 000) F CFA pour lutter contre la pandémie de Coronavirus », révèle le communiqué de la session extraordinaire du conseil supérieur de la défense nationale. Dans un discours tenu lors de ce conseil supérieur de la défense nationale, le Président IBK a fait savoir que près de 200 000 cas de coronavirus sont enregistrés dans le monde, 162 pays dont 30 pays africains sont touchés par le virus. Avant d’ajouter qu’environs 8000 décès sont enregistrés. « L’économie mondiale est à genou, les frontières sont fermées, les nations entières sont confinées, l’angoisse est partout, certes, Dieu en soit loué, le Mali, jusque là, est épargné », a souligné le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta. Le président IBK a invité les uns et les autres d’œuvrer pour vaincre la menace du COVID 19. Selon lui, il est impératif de réussir la «guerre contre le coronavirus…Nous pouvons vaincre le coronavirus et nous devons le vaincre ».

Aguibou Sogodogo

Source: Journal le Républicain-Mali

 

Vous allez aimer lire ces articles

Enseignement à distance : le Mali décide d’avancer le pas

Fermeture des centres d’enseignement coranique à cause de la pandémie du coronavirus : Le cri de désolation des responsables et parents d’élèves

Issiaka Sidibé, président de l’Assemblée Nationale du Mali, tacle le gouvernement sur la crise scolaire : « il ne s’agit plus de jouer au sapeur-pompier… »

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct