Mois de la solidarité : Des vivres et des consultations gratuites à Bafoulabé et Mahina

La conseillère spéciale du président de la Transition a besoin du soutien du chef de l’État aux populations nécessiteuses

 

«Je suis très heureuse, aujourd’hui, d’être consulté par le médecin colonel Assan Badiallo Touré, cardiologue de son état et conseillère spéciale du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. Je formule le vœu de voir cette chaîne de solidarité se couvrir partout au Mali». Bintou Souaré, la soixantaine, témoignait ainsi de sa satisfaction de voir de telles actions humanitaires dans le cadre de l’accomplissement des œuvres sociales du chef de l’État et du mois d’octobre, dédié à la solidarité et à la lutte contre l ‘exclusion.

C’était à la faveur des consultations gratuites, organisées dans le cadre de la 9è édition de la Semaine socio-sanitaire dans les districts sanitaires de Bafoulabé et Mahina, à laquelle la conseillère spéciale du président avait pris part. Les médicaments distribués aux patients dans le cadre de ces consultations gratuites, sont une initiative du Collectif des ressortissants, des étudiants en santé et des sympathisants du Cercle de Bafoulabé, en collaboration avec les services de santé, ont été donnés par la présidence. La cérémonie a enregistré la présence du chef de cabinet de la présidence, Oumar Traoré et d’autres collaborateurs du président de la Transition, du gouverneur de la Région de Kayes, le colonel Moussa Soumaré et plusieurs chefs de services régionaux et locaux.

Après l’étape de la ville de Kayes, les personnes âgées de Bafoulabé ont aussi reçu de vivres et d’une enveloppe symbolique. La délégation a tout d’abord rendu une visite de courtoisie au chef de village pour lui expliquer l’objet de la mission. «Au nom du président de la Transition, nous sommes venus donner des vivres et des médicaments aux personnes âgées et leur demander de prier pour la réussite de la transition dans la paix et l’entente», a expliqué le colonel Assan Badiallo Touré.

Ce geste philanthropique est la concrétisation d’un engagement pris par le président de la Transition lors de son investiture. Le colonel Assimi Goïta avait promis d’accomplir des œuvres sociales pour subir la souffrance de la population et répondre aux préoccupations majeures des plus démunis. Le président avait déjà commencé avec la réalisation de 50 premiers forages avant le mois d’octobre consacré à la solidarité et à l’entraide, a indiqué la conseillère spéciale.

Tirant le bilan de la journée, le colonel Assan Badiallo Touré a déclenché l’implication du gouverneur, la mobilisation du personnel sanitaire et de la population. «Je suis comblée. Nous avons réalisé en une seule journée, environ 400 consultations, selon les chiffres des services techniques. Nous avons accompagné le Collectif dans l’organisation de cette 9è édition avec des consultations gratuites», a conclu la conseillère spéciale du président de la Transition.

Quant au chef de village, il est assuré sur la détermination de sa localité à accompagner la Transition. Il a également requis l’implication des autorités pour résoudre la problématique de l’esclavage qui demeure un souci sérieux dans sa circonscription. La délégation s’est ensuite rendue au chevet de la doyenne d’âge de Bafoulabé, Mme Bamoussa Toutou Dansira, âgée de 96 ans qui a fait des bénédictions pour le pays et demandé au président de la Transition de rester dans sa cohérence.

Le maire de Bafoulabé, Kandé Doucouré, a remercié le chef de l’État pour le choix porté sur sa localité et d’avoir pensé aux autres. Il a également exprimé l’engagement de la population pour une transition bien remplie.

«Ces gestes ontdu sens», a dit Cheickna Thierno Abdoulaye Dia, médecin chef-adjoint du Centre de santé de référence (Csref) de Bafoulabé. Il n’a pas manqué d’évoquer certaines difficultés de son centre, notamment l’insuffisance de ressources humaines. Comme dans toutes les autres localités visitées, une quantité importante de vies a été remise au représentant des personnes âgées de Bafoulabé, Koumouna Sacko. Toutes ces actions sont soutenues par le colonel Assimi Goïta qui a décidé d’y consacrer une partie de son fonds de souveraineté.

 

Envoyés spéciaux
Amadou SOW
Sékou Kouyaté

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

Progrès dans le domaine de la télésanté au Mali : l’énergie solaire mise à contribution

Notre santé: Parkinson : Une destruction des neurones

Sandi : Un projet de santé numérisée

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct