Malijet.co

Mopti : Sept personnes décédées dès suite de fièvre hémorragique virale Crimée -Congo à Kera

Sept personnes sur 14 cas confirmés de fièvre hémorragique virale Crimée -Congo sont décédées à Kera, localité située dans l’aire de santé de Korientzé, district sanitaire de Mopti, a appris l’AMAP ce mercredi, de source proche du Gouvernorat.

 

L’information a été donnée par les services de santé à la faveur d’une réunion du comité régional de gestion des épidémies et catastrophes, selon la Cellule de communication du Gouvernorat de Mopti.

La même source qui déclare que toutes les dispositions sont prises par les autorités et les services sanitaires de la région pour éviter la propagation de l’épidémie, ne précise pas l’âge des victimes, leur sexe, leur statut social ou encore les circonstances dans les quelles elles ont contracté la maladie.

La fièvre hémorragique de Crimée-Congo (CCHF) est une maladie zoonotique transmise par les tiques, causée par le virus CCHF et caractérisée initialement par une fièvre, des maux de tête et un malaise, suivis de symptômes gastro-intestinaux et dans les cas sévères, d’une hémorragie, un choc et une défaillance multiviscérale.

La CCHF est endémique de l’Afrique, des Balkans, du Moyen-Orient et de l’Asie Occidentale. Les cas sont généralement sporadiques, bien que de courtes épidémies nosocomiales surviennent parfois lorsque les pratiques appropriées pour le contrôle de l’infection ne sont pas respectées. Environ 500 cas sont rapportés par an dans le monde malgré l’absence de surveillance systématique, selon des sources médicales.

 KM (AMAP)

Vous allez aimer lire ces articles

Chiffres d’affaires de la PPM: un accroissement de 15 % envisagé pour 2020 !

DREPANOCYTOSE : Le Mali et la principauté de Monaco ont signé deux protocoles de près de 4, 3 milliards F CFA

SYSTÈME SANITAIRE MALIEN : Deux nouvelles unités de soin à l’hôpital Luxembourg

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct