Malijet.co

Normes ISO 15189: des agents des laboratoires certifiés

Après une semaine de formation dans le cadre de la démarche d’accréditation sur les normes ISO 15189, des agents des laboratoires de l’INSP et de l’hôpital Nianankoro FOMBA de Ségou ont reçu leurs certificats, le mardi 26 novembre. La cérémonie de remise des certificats s’est déroulée à l’INSP sous la présidence du directeur général de ladite structure, le Pr Akory Ag IKNANE ; en présence du représentant de l’USAID, N’tossama DIARRA, du directeur général adjoint de l’hôpital Nianankoro FOMBA de Ségou, Moussa COULIBALY.

 

Cette formation sur le processus de certification a été assurée par le Pr Kilian SONGWE. Elle permet de fournir au personnel du laboratoire une formation sur les exigences de la norme ISO 15189 version 2012. Cette formation qui vient de s’achever a été axée sur la revue de direction, l’audit interne, les actions correctives et l’analyse des causes profondes de non-conformité.
Lors de la cérémonie de clôture, le formateur Kilian SONGWE a félicité l’INSP pour l’initiative de cette formation à l’intention des agents des laboratoires. Il a également remercié les participants pour leur assiduité et leur intérêt pour la formation.
Le directeur général adjoint de l’hôpital Nianankoro FOMBA de Ségou, Moussa COULIBALY, a remercié les partenaires pour leur accompagnement. Il a également apprécié la qualité de la formation reçue.
Le Directeur général de l’INSP, le Pr Akory Ag IKNANE, a affirmé que le processus de certification est très important pour un laboratoire de référence pour relever le défi de la qualité des services. Il a déclaré que l’objectif est d’accrédité tous les laboratoires du Mali. Il a mis l’accent sur la formation continue pour transmettre ce qui a été appris.
Le directeur de l’INSP a expliqué que les analyses fiables faites par les agents certifiés peuvent être reproduites partout, c’est-à-dire sont reconnues au plan national, sous régional et international.
« Après une première série de formation, les agents ont suivi une deuxième formation d’une semaine avec un stage pratique dans les laboratoires. L’INSP est un Laboratoire de référence. S’il y a des problèmes de doute sur une analyse, il revient à l’INSP de donner la référence, c’est-à-dire le dernier résultat qui n’est pas contestable », a expliqué le Pr Akory Ag IKNANE.
Il a informé que sa structure est chargée de former les autres hôpitaux et les agents des Centres de santé de référence. «Au terme de la formation, lorsque les agents formés vont avoir les matériels et les équipements nécessaires, les résultats qu’ils donnent sont dénués de toute erreur et sont valables sur tous les plans. Si l’on reproduise les mêmes analyses ailleurs on obtient le même résultat, c’est ça le processus de certification », a souligné le directeur de l’INSP.
Au Mali, dans le cadre de l’élaboration de la politique nationale des laboratoires, une enquête de l’analyse situationnelle menée en 2011 a permis de découvrir des problèmes qui entravent la performance des laboratoires. L’Assurance Qualité n’était pas suffisamment appliquée dans les laboratoires du fait d’un personnel peu formé en qualité et de la limite de l’outil qualité en vigueur qui est le Guide de bonne exécution des analyses (GBEA). En plus, dans le domaine de la biologie médicale, une faible couverture en contrôle de qualité des tests a été constatée, et aussi il y a un besoin de laboratoires d’analyses médicales publics accrédités dans notre pays.
Face à cette réalité, l’INRSP a inscrit dans son programme d’activité le processus d’accréditation des laboratoires. Pour ce faire en 2014, un agent de l’INRSP a suivi la formation des formateurs sur l’outil de renforcement de la gestion des laboratoires de biologie médicale dans la perspective de leur accréditation » à Abidjan. Cette formation a été suivie en 2016, de l’évaluation de base du laboratoire de sérologie de l’INRSP, des laboratoires des hôpitaux des régions de Sikasso et Ségou et des ateliers sur la gestion de la qualité au laboratoire avec l’appui des partenaires techniques et financier du GHSA.
La détection et la surveillance des maladies infectieuses (IDDS) est un projet quinquennal financé par l’USAID visant l’amélioration de la détection des maladies prioritaires pour la santé publique, la détection de la résistance aux anti-microbiens, la gestion de la qualité, la biosécurité et la biosûreté dans les laboratoires.
Pour la mise en œuvre de ce projet, l’équipe IDDS travaille en collaboration avec les partenaires du ministère de la Santé et des actions sociales (MSAS), particulièrement avec l’Institut National de Santé Publique (INSP) pour les activités de renforcement du système de laboratoire.
C’est dans le cadre de l’exécution de ces activités que l’équipe IDDS et son partenaire de mise en œuvre INSP ont procédé à l’évaluation des laboratoires de Sérologie de l’INSP et de l’hôpital de Ségou dans le but de l’amélioration continue de la qualité des services de ces laboratoires et la sauvegarde des acquis.
Cette évaluation a été suivie d’une formation des agents de laboratoire sur la norme ISO 15189 pour une meilleure compréhension et pour combler les lacunes décelées au cours de l’audit pour une meilleure mise en œuvre des recommandations et des plans d’amélioration des différents laboratoires.
La cérémonie a pris fin par la remise des certificats aux agents qui ont pris part à cette formation.

PAR MODIBO KONE

Source : Info-Matin

Vous allez aimer lire ces articles

HYGIENE PUBLIQUE: La morgue du CHU Gabriel Touré reçoit des retouches

CHU Gabriel Touré: Ecobank renforce le service gynéco

SUSPENSION DES PRESTATIONS PAR LES OFFICINES PRIVÉES

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct