Prévention contre Covid-19: l’OIM dote l’aéroport de Sénou d’équipements sanitaires

Des masques, des gans, des gels hydro alcooliques, des thermomètres et d’autres équipements de sensibilisation et de signalétiques sont entre autres la composition d’un important lot d’équipements sanitaires et de protection contre le coronavirus offert, hier mardi, à l’Aéroport international Modibo Keita par l’Organisation internationale des migrations en partenariat avec l’Ambassade d’Allemagne au Mali. Le coût financier des équipements est estimé à quarante millions de francs CFA.

La remise symbolique de ces équipements sanitaires et de protection contre le coronavirus a eu lieu, à l’aéroport de Sénou en présence du colonel Issouf Diarra, président-directeur général des aéroports du Mali ; de Mme KATHARINA ZIEGLER, représentante de l’Ambassade d’Allemagne au Mali, donatrice desdits équipements ; du représentant de l’organisation internationale pour les migrants (OIM).
Il s’agit selon le donateur de permettre aux services de l’aéroport international de Sénou de travailler dans les meilleures conditions, en cette période de pandémie de coronavirus.
Pour sa part, le représentant de l’organisation internationale pour les migrants a expliqué l’importance du Mali dans le transit des populations et des migrants. Car selon lui, le Mali est un important carrefour à la foi Pays d’origine de transit et des migrants. Il a aussi fait savoir que notre pays mérite non seulement le soutien pour la lutte contre la pandémie.Le représentant de l’OIM a dit que malgré les mesures prises par le gouvernement du Mali, la pandémie Covid-19aeu un impact considérable pour la mobilité et la migration. Des restrictions de voyage ont été adoptées pour contenir le virus y compris à certains endroits en interdisant l’entrée des résidents d’autres Pays avant d’ajouter que certains Pays ont entièrement fermé leurs frontières.
Le représentant de l’OIM a affirmé que la migration de main d’œuvre avait été temporairement suspendue dans certains Pays tandis que dans d’autres, le traitement de migration et d’assistance aux personnes en mobilité avait été ralenti.
Ainsi, afin de répondre aux nombreux défis sanitaires causés par la pandémie, l’OIM-Mali avec le soutien financier de la République fédérale d’Allemagne avait lancé un projet national de réponse en avril 2020. Cette initiative comporte selon le représentant de l’OIM, notamment un volet d’appui aux autorités en charge des points d’entrée sur le territoire, aériens ou terrestres. C’est dans ce cadre, poursuit-il que son organisation en collaboration avec l’ambassade d’Allemagne au Mali a offert cet important lot d’équipements sanitaires et de protection à la direction de l’aéroport de Bamako-Senou, d’une valeur de 40 millions de franc CFA.
Ces équipements sont composés selon lui, des masques, des gans, des gels hydro alcooliques, des thermomètres et d’autres équipements de sensibilisation et de signalétiques à destination des usagers. Il a révélé que ces équipements vont permettre aux différents services de l’aéroport notamment la police, la gendarmerie, la douane, mais aussi les agents civils de travailler dans des conditions acceptables.
De son côté, le colonel Issouf Diarra, PDG de l’Aéroport, s’est réjoui de cette donation de l’OIM. M. Diarra souligné que l’apparition de la pandémie à Coronavirus avait ébranlé le monde entier.
Face à cette situation, le PDG de l’Aéroport a reconnu que les États avaient pris des mesures différentes et variées visant à contenir et à protéger les populations contre la propagation du virus. C’est ainsi que les frontières (terrestres et aériennes) ont été fermées aux mouvements des personnes et des biens, a-t-il expliqué. Cette fermeture des frontièresa eu pour conséquence selon lui, la suspension des vols commerciaux internationaux à travers le monde, notamment au Mali depuis le 17 mars 2020.
Dans ses explications, Issouf Diarraa soutenu qu’après quatre mois de guerre contre la pandémie, à travers les confinements, les couvre-feux, une baisse notoire du taux de contamination dans le monde a été constatée. Ce qui explique présentement un déconfinement progressif des populations et une ouverture graduelle, mais sous certaines conditions, des frontières selon le PDG Diarra.
Le Président-directeur général de l’Aéroport Senou a signalé que l’acquisition d’équipements de protection contre le covid-19et autres besoins par sa structure nécessitait un coût financier assez important. Ce qui a d’ailleurs justifié le recours aux partenaires extérieurs à mettre à disposition certains matérielsen vue de la reprise normale des vols commerciaux.

Par SABA BALLO

Source: info-matin

Vous allez aimer lire ces articles

Gao: don de médicaments contre le paludisme au centre de santé

Le covid-19 a fait au moins un million de morts dans le monde

Diplopie : La vision double d’un même objet

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct