Malijet.co

Problématique de la GHM à l’école : Les acteurs en atelier de réflexion sur le sujet

Avec 2,13% des filles en âge de puberté observent des absences à l’école pendant leur cycle menstruel, la Gestion Hygiénique des Menstrues (GHM) constitue une préoccupation majeure à l’école. Des absences qui peuvent conduire à l’abandon scolaire des filles si l’on n’y prend pas garde. La création de la plateforme GHM répond à ce souci. Au cours d’un atelier de restitution sur l’étude menstruelle chez les adolescentes, tenu le 3 avril dernier, à Onomo Hôtel, les acteurs ont interpellé les décideurs et accompagnateurs sur la nécessité de gérer le sujet.

Dans le monde, 800 millions de femmes et filles confrontées à la gestion de leurs menstrues, 3% d’entre elles ne disposent pas de toilettes adéquates.

Au Mali, selon les études de la CPS-Eduction en partenariat avec l’UNICEF, 0,71% d’écoles disposent d’option pour l’élimination des matériels utilisés pour gérer les menstrues à l’école, 2,13 des filles observent des absences à l’école pour des filles en âge de la puberté.

La Présidente de la plateforme GHM affirme que ces chiffres sont alarmants et lance un appel à l’engagement de tous pour changer la donne. Cela revient à faire des plaidoyers auprès de qui de droit afin que la question menstruelle soit prise en compte dans le programme scolaire par les Responsables des services compétents. l I sied de construire des toilettes dignes de ce nom dans toutes les écoles du Mali pour les filles qui observent leurs règles à l’école.

C’est pour sauvegarder la dignité humaine et, du coup, lutter contre la déperdition scolaire des filles. «C’est dans ce sens que l’accompagnement des autorités et partenaires au développement est demandé», a dit Mme Coulibaly Salimata Diarra qui a dressé ses sincères remerciements pour la confiance placée en elle pour présider la plateforme GHM.

Quant au Secrétaire Général du Ministère de l’Education Nationale, il a réitéré l’accompagnement du Département à la plateforme pour relever le défi de la promotion de l’hygiène menstruelle à l’école. Il a évoqué des chiffres mettant en index la nécessité d’appuyer la plateforme.

Au cours de cette cérémonie, une attestation de reconnaissance a été décernée à Yagouba Diallo pour ses efforts en faveur de la promotion de l’hygiène menstruelle à l’école au nom de son ONG. Laquelle distinction a été appréciée à sa juste valeur par le récipiendaire qui s’engage à intensifier ses actions pour le bonheur de toutes les filles maliennes à l’école.

Le Département de l’Education Nationale et les partenaires réconfortent les membres de la plateforme GHM dans leur combat pour le Bien-être des filles scolaires.

Ambaba de Dissongo

Source: L’Observatoire

Vous allez aimer lire ces articles

Barouéli : 55 774 enfants de 3 à 59 mois ciblés au cours de la campagne de chimio prévention du paludisme saisonnier

Maladie à virus Ebola en RD. Congo : Le gouvernement fait le point au Mali

L’hôpital Gabriel Touré: « La prise en charge du malade se négocie selon sa poche, son statut social et même son niveau d’intelligence », Djimé Kanté

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct