Malijet.co

SÉNÉGAL : SEXUALITÉ INTIME DES COUPLES, LES SECRETS DE LA MENTHE

Au départ, elle était utilisée pour lutter contre le rhume ou les maladies de la gorge. Aujourd’hui, déviée de son chemin, la menthe tient une place de choix dans l’intimité des couples. Les Sénégalaises l’utilisent à cœur joie au lit, afin de procurer un maximum de plaisir à leur conjoint. Même les hommes se sont prêtés au jeu sexuel, sans en connaître les conséquences. Sociologues et gynécologues avertissent sur les effets secondaires de ce produit.

La recherche du plaisir et la satisfaction du partenaire valent tous les détours au Sénégal. Finie l’image de la femme docile et soumise. Les Sénégalaises assument de plus en plus leur sexualité et s’essayent aux techniques les plus folles pour donner du plaisir à leur conjoint. Mariama Diop est mariée depuis plus de deux ans. Agée de 34 ans, la femme de taille moyenne, teint noir, est déjà mère de trois enfants. S’agissant de l’utilisation de la menthe, elle est claire: «Oui, je l’utilise». Et d’énumérer : «Je connais les feuilles de menthe, les ‘pectoles’ (bonbons mentholés de couleurs grises qui sont différentes de la menthe fraîche, mais au goût plus prononcé, Ndlr)». Mariama Diop conjugue ses plaisirs avec ceux de son époux, qui a un profond goût pour les feuilles de menthe. «Je les utilise parce qu’il (son conjoint, Ndlr) les préfère aux autres types». Ainsi, une fois au lit, Mariama Diop est prête à tout pour envoyer son mari au Nirvana. «Tout est permis pour jouir pleinement de sa vie sexuelle. Au lit, avec mon mari, rien n’est laissé en rade. Je fais tout», confesse-t-elle. Aucun tabou, en tout cas, pour Mariama Diop. Cette dernière ne doute pas des conséquences, s’il en existe, de l’utilisation des feuilles de menthe dans sa sexualité. «Je ne pense pas qu’il y aura des conséquences. Je n’ai jamais consulté un médecin. Pour moi, il n’y a aucun inconvénient à utiliser ces choses pour satisfaire son mari. Jusqu’à présent, mon mari ne m’a jamais parlé d’infections causées par ces produits». Toutefois, elle est aussi prompte à partager les inconvénients : «Tout ce que je fais, c’est avec le consentement de mon époux. On partage le plaisir procuré par la menthe». Si les produits mentholés ont tant la cote chez les femmes, c’est que les hommes les apprécient aussi. C’est le cas Modou Dione, marié depuis 2012. Agé de 34 ans, il affirme que sa femme utilise ces produits et que sa préférence est le cristal. Il confie, avec le sourire, «c’est que du bonheur et du plaisir». Modou Dione gobe plaisamment, tout ce que dit et fait sa femme. Pas d’interrogations sur sa santé sexuelle après l’utilisation des menthes. Selon lui, seul le plaisir qu’il tire de son utilisation, l’intéresse «Je ne sais pas s’il y a des conséquences ou pas, je ne me focalise pas sur ça. Je vous dis, en toute franchise, que je n’ai jamais consulté un médecin», révèle-t-il.

 

Vous allez aimer lire ces articles

Campagne de sensibilisation, mois de lutte contre le Sida-Centre de Santé de Référence – CSRef de la Commune III –

Face à 75 universitaires, la Première Dame, conseille un changement de comportement pour lutter contre le Sida en milieu jeunes.

Hôpital Gabriel Touré: l’État s’engage à résoudre les problèmes !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct