Malijet.co

KABAKO: Comment ma mère a organisé mon viol

S’il existe un fléau qui pèse sur les jeunes filles maliennes, c’est bien le mariage précoce ou forcé, car pratiquement tous les mariages précoces sont forcés. Les jeunes filles sont devenues comme des parasites dont les parents ne cherchent qu’à se débarrasser à tout prix, écrit le blogueur Fousseni Togola. Il nous retranscrit ici les confidences d’une jeune femme qui raconte comment sa mère l’a fait violer pour l’obliger à se marier à 15 ans.

Depuis le bas âge, j’ai été élevée par ma mère car mon père ne vivait pas avec nous. Dès l’âge de 14 ans, des hommes ont commencé à venir demander ma main auprès d’un imam de notre quartier. À chaque fois, je refusais. Mais, pour la dernière demande qui s’est passée quand j’avais 15 ans, ma mère m’a fortement menacé, allant jusqu’à dire que je mourrai si je refusais de me marier. Malgré ma résistance, les fiançailles ont été organisées.

Je ne faisais que pleurer jour et nuit. J’ai perdu l’appétit ! Mes amies essayaient de me consoler mais ça ne m’aidait pas. Quand mon soi-disant fiancé et ses amis se présentaient chez nous, j’allais me cacher, pensant qu’il finirait par se décourager. Et quand je revenais à la maison, j’étais frappée par ma maman.

Le jour le plus triste de ma vie

Mon « fiancé » ne se découragea pas. Quelques mois après, le mariage religieux a été célébré. Le soir, on m’a amené dans ma chambre de noce. Je pleurais, mais personne n’était sensible à mes larmes. La nuit, lorsque mon désormais mari a voulu m’approcher, je me suis mise à sangloter en vociférant des propos incompréhensibles pour essayer de faire croire que j’étais possédée par des démons. Suite à ce délire, on me ramena chez ma mère. J’étais contente pensant que tout était fini, mais, je n’avais rien compris, car rien n’avait encore commencé.

À l’aube, ma mère m’a prise par la main. Ensemble, nous avons pris une SOTRAMA, direction chez mon mari. Une fois arrivées dans une chambre reculée de la ville, ma maman m’a déshabillée, afin d’aider cet homme que je n’avais jamais aimé à me violer. J’ai compris que je n’avais pas le choix et que je devais vivre avec lui malgré moi. Par la suite, je suis tombée enceinte. Je pars rarement voir ma mère car je ne comprends pas jusqu’à présent pourquoi elle a accepté de me faire ça.

Source: Autre Presse

Vous allez aimer lire ces articles

Karim Keita a mis en place un système efficient pour écouter les Maliens

“La police nous a arrêtés parce que Allah l’a voulu”, dixit des voleurs

Un charretier de 26 ans assassiné au Rail-Da: En colère, les commerçants et les artisans décident de s’occuper de la sécurité des lieux, si le gouvernement ne prend pas ses responsabilités

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct