Malijet.co

Le phénomène string chez les filles congolaises

Autres temps, autres mœurs, dit-on. Les mœurs changent avec le temps. La manière de s’habiller est propre d’une époque à une autre. Hier, nos ancêtres s’habillaient en écorce d’arbre. Il n’y avait que les deux sexes, masculin comme féminin qui bénéficiaient de la protection. Le reste des parties du corps était exposées aux risque et péril de ces deux êtres. Aujourd’hui, la couture est modernisée. Certains habits sont transparents, par contre, d’autres sont opaques. Il appartient à chacun et à chacune, de porter l’habit de son choix, car les goûts et les couleurs, on en discute pas. C’est pour cette raison que la fille congolaise  porte les habits qui bon lui semble. Mais affrontant la réalité de près, on se rend amèrement compte que les filles ont pour préférence le port des habits transparents. A l’intérieur de cet habit transparent se trouve généralement un tout petit caleçon appelé « string » qui dessine indécemment la paire de fesses. Selon d’autres sources, certaines filles sont nues à l’intérieur, c’est-à-dire qu’elles ne mettent pas de caleçon. Mais pour quelles raisons ces filles s’habillent-elles comme telles ? Ecoutons les réactions des filles et des vendeurs auprès de qui nous avons mené une enquête.

Pour Fatima Traoré, étudiante à l’Université, a dit : j’en ai en chambre en bon nombre. Pour cette étudiante, le port de string se justifie par des raisons climatiques. La RDC se trouvant dans un climat tropical où la chaleur est ardente, il est inutile de s’encombrer à l’intérieur au risque de subir davantage les effets du soleil accablant. Elle poursuit en disant que plus elle est dégagée à l’intérieur, plus elle a la possibilité de faire tout mouvement possible surtout en ce qui concerne la montée dans le taxi bus. A contrario, pense-t-elle, que celle qui aura mis un caleçon tout entier et qui se trouverait dans de cas pareil, se verrait incapable d’entreprendre toute gymnastique.
Selon Nancy, surnommée « singa mabe », le string est une tenue qui est actuellement au top parce que c’est séduisant. Mêmes les femmes mariées le portent ne serait-ce que pour séduire leur maris.
Après les explications de ces jeunes filles, deux vendeurs ont donné aussi des réponses concernant ledit string.
M. Matondo, travailleur dans une maison d’habillement souligne que dans la ville de Kinshasa, les filles préfèrent plus le string pour la simple raison de séduire les hommes. Ce fameux slip se vend plus que de l’eau pure ; les filles me fonds des commandes des plusieurs marques et lorsque je les expose, une foule nombreuse envahisse ma boutique.
Vraiment, la vente rapporte beaucoup d’argent.
M. Claude, tenancier d’une boutique, donne un avis apparent. Pour lui, se sont les filles de charmes qui achètent les strings et celles qui sont sérieuse achètent souvent d’autres marques. Mais les filles préfèrent les strings pour des raisons qui sont propres à elles.
Enfin, le temps évolue et les hommes aussi évoluent. Chaque époque à sa mode. La nouvelle technologie a contribué au changement de la mode.

O.M.. Le string comme l’enfer…il est pavé de bonnes intentions.

 

Afrikblog

 

Vous allez aimer lire ces articles

Handicap et sexualité, le tabou à briser

Plus l’homme est grand par rapport à la femme, plus le couple est heureux !

FAITS DIVERS : Son mari refusant de lui faire l’amour, une femme tente de se suicider !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct