Malijet.co

Projet démographie et santé sexuelle et de la reproduction en Afrique de l’Ouest (Demsan) : La France met à la disposition de l’OOAS 6,5 milliards de F CFA

Ce projet d’un montant de 6,5 milliards de F CFA financé par l’Agence française de développement (AFD), à travers  l’Organisation ouest africaine de la santé (OOAS), sera mis en œuvre dans trois pays de la sous-région, à savoir le Mali, le Niger et le Burkina-Faso. La signature a eu lieu à l’hôtel Radisson Blu d’Abidjan en marge des travaux de la 5e réunion annuelle du Partenariat de Ougadougou sur la planification familiale. La finalité du projet qui s’étend de 2017 à 2020 est d’accompagner l’accélération de la transition démographique.

docteur xavier crespin Organisation Ouest Africaine Santé (Ooas)

Ce projet va s’articuler autour de  trois axes, le renforcement du rôle et des missions de l’OOAS en matière de pilotage et de gestion des connaissances sur les évolutions démographiques et l’état de la santé sexuelle et reproductive, le renforcement des capacités des Etats membres pour élaborer et mettre en œuvre des politiques et stratégies en faveur des droits et de la santé sexuelle et reproductive. Enfin, il s’agit de consolider le plaidoyer politique en faveur des droits et de la santé sexuelle et reproductive et favoriser l’émergence, la voie et les initiatives de la société civile dans ces domaines.

La cérémonie a enregistré la présence de plusieurs personnalités dont Marie Pierre Nicollet, directrice du développement humain, à l’AFD, du sous-directeur du développement humain au ministère des Affaires étrangères, Jean-François Pactet, du Directeur général de l’OOAS, Dr Xavier Crespin et de la Directrice de l’Unité de coordination du Partenariat de Ougadougou, Fatoumata Sy.

Le sous-directeur du développement humain au ministère des Affaires étrangères, Jean-François Pactet, a soutenu que les enjeux de population, de droits et santé sexuels et reproductifs sont au cœur des actions extérieures de la France.

De ce fait, il soulignera que l’AFD fait de la transition démographique une de ses priorités dans le cadre de ses actions.  C’est pourquoi, la France a octroyé à l’OOAS 10 millions d’euros  afin d’accompagner l’accélération de la transition démographique dans les pays de la CEDEAO. Egalement pour améliorer les droits et la santé sexuelle et reproductive. Pour les zones d’actions, il s’agit, pour ce projet-ci, du Mali, Niger et du Burkina-Faso. Suivront les autres pays lusophones et anglophones.

Marie-Pierre Nicollet, Directrice du département développement  humain s’est  réjouie de la signature dudit projet qui sera mis en œuvre par l’Organisation ouest africaine de la Santé (OOAS). Elle  a indiqué que le domaine de la santé maternelle et infantile fait partie des priorités de l’Agence dans ses actions. C’est pourquoi, elle soutiendra que le projet démographie et santé sexuelle et de la reproduction a été conçu par et pour le partenariat de Ouagadougouau, au bénéfice des pays membres en étroite articulation avec l’OOAS qui mettra en œuvre le projet.

Quant au Dr Xavier Crespin, DG de l’OOAS, il a promis de faire bon usage de ce fonds, en lançant un souriant «Merci à la France pour cet important appui financier ».

Il n’a pas occulté les efforts très importants que la France déploie au niveau de la coopération avec les différents pays. Pour lui, il  était important que la France vienne  jouer ce rôle pour renforcer cette plateforme régionale créée pour l’amélioration de la santé de la reproduction et un meilleur positionnement de la planification familiale.

La joie était visible sur le visage de Mme Fatoumata Sy, la directrice de l’Unité de coordination du Partenariat de Ouagadougou, qui, dans sa note, a remercié tous les partenaires qui sont en train de rejoindre le mouvement  pour un meilleur repositionnement de la planification familiale dans la sous-région.

RamataTembely de retour d’Abidjan

Vous allez aimer lire ces articles

Santé : Pourquoi est-il important de se faire suivre par un gynécologue ?

« Je couche avec mon père et je ne regrette pas »: Confesse une jeune femme

La science sait enfin pourquoi l’être humain ne possède pas d’os dans le pénis

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct