Tuberculose : renforcer la prévention pour sauver des millions de vies (OMS)

De nouvelles orientations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) publiées mardi entendent aider les pays à accélérer les efforts visant à empêcher les personnes atteintes de tuberculose (TB) de tomber malades en leur donnant un traitement préventif.

 

« Covid-19 met en évidence la vulnérabilité des personnes atteintes de maladies pulmonaires et de systèmes immunitaires affaiblis », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS .

« Le monde s’est engagé à mettre fin à la tuberculose d’ici 2030 ; l’amélioration de la prévention est essentielle pour y parvenir. Des millions de personnes doivent pouvoir suivre un traitement préventif contre la tuberculose pour stopper l’apparition de la maladie, éviter les souffrances et sauver des vies », a-t-il ajouté.

On estime qu’un quart de la population mondiale est infecté par le bacille de la tuberculose. Ces personnes ne sont ni malades ni contagieuses. Cependant, elles sont plus exposées au risque de développer la maladie, en particulier celles dont l’immunité est affaiblie. Leur offrir un traitement préventif contre la tuberculose les protégera non seulement de la maladie, mais réduira également le risque de transmission dans la communauté.

A l’occasion de la Journée mondiale de la tuberculose, l’agence onusienne rappelle que la maladie reste la première cause de mortalité infectieuse dans le monde. En 2018, 10 millions de personnes sont tombées malades de la tuberculose dans le monde et 1,5 million de personnes ont perdu la vie à cause de cette maladie.

Le Dr Tedros a souligné l’importance de poursuivre les efforts pour s’attaquer aux problèmes de santé de longue date, notamment la tuberculose lors d’épidémies mondiales telles que Covid-19.
Dans le même temps, les programmes déjà en place pour lutter contre la tuberculose et d’autres maladies infectieuses majeures peuvent être mis à profit pour rendre la réponse à Covid-19 plus efficace et plus rapide.

La tuberculose reste la première cause de décès chez les personnes séropositives. Le traitement préventif de la tuberculose fonctionne en synergie avec la thérapie antirétrovirale pour prévenir la tuberculose et sauver des vies.

Nouvelles lignes directrices

Les nouvelles lignes directrices consolidées recommandent une série d’approches innovantes pour élargir l’accès au traitement préventif de la tuberculose.

L’OMS recommande ainsi d’étendre le traitement préventif de la tuberculose aux populations les plus à risque, notamment les contacts familiaux des patients tuberculeux, les personnes vivant avec le VIH et les autres personnes à risque dont l’immunité est « affaiblie » ou qui vivent dans des lieux surpeuplés.
De même, l’agence onusienne recommande d’intégrer les services de traitement préventif de la tuberculose dans les efforts actuels de recherche de cas de tuberculose active. Il est recommandé que tous les contacts familiaux des patients tuberculeux et des personnes vivant avec le VIH fassent l’objet d’un dépistage de la tuberculose active. Si la tuberculose active est exclue, ils doivent être initiés au traitement préventif de la tuberculose.

Parmi les autres recommandations de l’OMS, figure l’utilisation d’un test cutané à la tuberculine ou d’un test de libération d’interféron-gamma (IGRA) pour tester l’infection tuberculeuse. En outre l’OMS prône de nouvelles options plus courtes pour le traitement préventif, en plus des 6 mois d’isoniazide quotidien largement utilisés.

« Alors que les gens du monde entier se rassemblent pour commémorer la Journée mondiale de la tuberculose, l’OMS appelle les gouvernements, les communautés touchées, les organisations de la société civile, les prestataires de soins de santé, les donateurs, les partenaires et l’industrie à unir leurs forces et à intensifier la lutte contre la tuberculose – notamment pour le traitement préventif – afin que personne ne soit laissé pour compte », a déclaré le Dr Tereza Kasaeva, Directrice du Programme mondial de lutte antituberculeuse de l’OMS.

« Les nouvelles orientations de l’OMS montrent la voie à suivre pour que des millions de personnes puissent accéder rapidement à de nouveaux outils et à des options plus courtes et plus sûres pour le traitement préventif. Il est temps d’agir maintenant », a-t-elle ajouté.

Le traitement préventif de la tuberculose est une intervention abordable qui peut empêcher les familles de sombrer dans la pauvreté et préserver la santé et l’économie de communautés entières.
L’OMS prévoit qu’à mesure que de nouveaux médicaments plus sûrs arriveront sur le marché et que les prix baisseront, ce traitement deviendra un moyen très rentable de sauver des millions de vies.

Un.org

Vous allez aimer lire ces articles

Covid-19: 12 nouveaux cas confirmés, ce jeudi

Covid-19 : L’UNICEF fait don de plus de sept cent millions d’équipements, de matériels et de kits sanitaires au Mali

Pour vaincre le fléau climatique, la covid-19 offre des pistes

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct