VERS L’OUVERTURE DES FRONTIÈRES : L’impérieuse nécessité de renforcer les dispositifs sanitaires

Le Coordinateur National de la Réponse à la Maladie à Coronavirus (COVID-19) au Mali, Pr Akory Ag Iknane était face à la presse hier, jeudi 9 juillet 2020, à l’Institut National de Santé Pu- blique (INSP) pour faire le point de la situation épidémiologique de la réponse au COVID-19, du 25 mars au 07 juillet 2020.

 

La question relative à l’ouverture des frontières et des autres salles de classes a dominé les débats au cours de cette rencontre d’échange avec la presse. Le Coordinateur National de la Réponde à la Maladie à Coronavirus (COVID-19) au Mali a remercié les partenaires qui se sont impliqués dès le départ en vue de trouver une solution à cette crise sanitaire. Il n’a pas oublié les agents de santé pour les efforts consentis. Selon lui, le nombre de tests réalisés est de 17.035. Les tests positifs se chiffrent à 13,78%.

Le taux de guérison est de 66,27%. Pour Pr Akory Ag Iknane, le message de sensibilisation est en train de passer, mais il faut redoubler d’efforts. Il a précisé que la lutte contre le COVID-19 n’est pas encore gagnée. En termes de défis, le conférencier a mis l’accent sur: le renforcement de la communication et de la vigilance; la prise en charge des cas. Selon lui les passagers de la voie aérienne sont testés et isolés dans des hôtels.

Dans les véhicules de transport, les passagers porteront des masques. Au niveau des frontières, les chauffeurs fourniront la liste complète des passagers et leurs…

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 10 JUILLET 2020

Par Tougouna A. TRAORÉ

NOUVEL HORIZON

Vous allez aimer lire ces articles

Podcast « Covid-19, c’est quoi même ? » : l’émission décalée sur la pandémie en Afrique

L’honneur d’un officier, la dignité d’une nation

Rapatriés confinés par l’état pour cause de COVID 19 : Le non-paiement des factures des hôtels crée la panique !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct