L’annonce par le PM du paraphe par la CMA fut accueillie par un grand soulagement. Mais depuis, les voix se sont levées pour dénoncer ce qu’elles appellent la grande propagande de Bamako. A quoi s’en tenir donc?

reunion manifestation population civile mouvements Azawad chef rebelle touaregs mnla hcua cma arabes nord mali kidal gao

Les Maliens, dans leur majorité, ne semblent point être d’accord avec l’accord paraphé par nos autorités. Cependant, après les réserves de l’opposition et de la société civile, la majorité soutient mordicus l’accord. Alors, tout est mis en exergue pour faire avaler la couleuvre.
Le Premier ministre Modibo Kéïta a annoncé lors d’une rencontre de haut niveau avec les différentes composantes de la Nation, le paraphe de l’accord d’Alger par la coordination des mouvements de l’azawad (CMA) le mercredi 15 avril à Alger. Cette sortie a été accueillie par un ouf de soulagement par la population. Mais, depuis la CMA est montée au créneau. Elle indique dans un communiqué ne jamais dire à qui que ce soit qu’elle va signer. Elle réitère une fois encore son opinion. Cette information est d’ailleurs relayée par tous les grands médias du monde. Notamment ceux qui sont toujours informés les premiers au détriment des nationaux. C’est ainsi que dans leur communiqué, ils disent ceci : « La CMA, tout en réaffirmant sa disponibilité à donner toutes les chances à l’aboutissement d’un paraphe, réitère, encore une fois, son attachement à la prise en compte des amendements qu’elle a remis à la mission internationale, le 17 mars
2015 à Kidal, amendements qui constituent l’essentiel des revendications de l’Azawad ». D’où ce grand chambardement dans l’opinion.
En attendant de voir la signature, chacun retient son souffle. On se demande donc avec qui le Mali va signer ? Va-t-on se faire encore humilier en face du monde ? Nous osons croire que nos autorités ne tomberont pas dans l’amateurisme. Pour l’honneur du Mali.

Boubacar DABO 

Source: Zénith Balé