Consolidation de la paix : un projet bien à propos pour les jeunes ruraux

Notre pays fait face depuis plusieurs années à une crise multidimensionnelle. Cette crise qui affecte tout le pays, touche de plus en plus le Cercle de Macina. Elle a accentué l’effritement des relations inter et intracommunautaires et la méfiance entre les gouvernants locaux et les populations. Bref, la confiance entre les communautés, socle de cohésion sociale, est détériorée. Face à la situation, plusieurs stratégies ont été mises en place pour un retour rapide à la paix et à la cohésion sociale.

En vue de réconcilier et de restaurer la confiance perdue, Case Sahel, propose un projet pour la consolidation de la paix et la cohésion sociale. Ledit projet cherche à atténuer les sources de tensions qui multiplient la probabilité des conflits armés violents. Ainsi, le projet d’appui à la consolidation de la paix et à l’engagement civique des jeunes se propose dans les Communes de Macina, Kolongo et Kokry-Centre de renforcer la cohésion sociale à travers l’engagement des jeunes.

Il apporte une solution locale et appropriée à ces maux qui gangrènent la société. Le projet a été officiellement lancé lundi dernier à Macina. La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le Sous-préfet de Macina, Oumar Dembélé. C’était en présence du maire, Mourzouck Yattara, et du chef du projet Case Sahel, Nabilaye Youssouf Koné et plusieurs invités.

Financé par l’ambassade royale du Danemark sur initiative du Fonds d’appui au moteur de changement (Famoc), le projet intervient dans trois communes de Macina. L’objectif est de contribuer à l’amélioration de la participation des jeunes des communes cibles à la consolidation de la paix et leur engagement citoyen. Le maire a exhorté les responsables de Case Sahel à conduire avec exemplarité et professionnalisme les activités du projet. Cela afin de toucher les vrais bénéficiaires. Dans ce dessein, a expliqué Mourzouck Yattara, l’accompagnement et la disponibilité des élus et des services techniques des collectivités ne feront pas défaut.

Nabilaye Youssouf Koné de Case Sahel a rappelé que son organisation est intervenue récemment dans la zone de Macina auprès des victimes afin de les organiser en association pour faciliter la prise en compte des dépositions des victimes par la CVJR de Ségou en vue d’une éventuelle réparation. Ce présent projet, a-t-il dit, s’inscrit pleinement dans la politique du gouvernement pour la quête d’une paix inclusive et durable. Selon Nabilaye Youssouf Koné, le thème du projet est d’actualité dans notre pays. Le projet s’attaque aux problèmes d’insertion socioéconomique, la prévention et gestion des conflits au niveau local et la sensibilisation sur l’engagement civique des communautés.

Il apportera aussi un appui en faveur de la cohésion sociale. Il s’agira donc de renforcer le dialogue social entre les jeunes et d’autres membres de la communauté avec une contribution essentielle des médias, du sport pour promouvoir le vivre ensemble et réduire les risques de conflits. Il est aussi question de créer ou renforcer les opportunités économiques de 250 jeunes cibles afin de les éloigner du risque d’adhésion aux groupes extrémistes.

Le projet travaillera, par ailleurs, à dynamiser les mécanismes locaux de résolution des conflits par la participation en leur sein des jeunes, des groupes d’autoprotection, des élus, des leaders communautaires, etc.

Pour le Sous-préfet de Macina, le projet permettra aux populations vulnérables de s’impliquer dans la recherche de la paix et du vivre ensemble.Il œuvrera davantage pour le développement de la commune à travers des actions citoyennes. Oumar Dembélé a soutenu que les autorités des communes concernées par le projet ne ménageront aucun effort pour soutenir les activités.

Mariam A. Traoré
Amap-Ségou

Source: Essor

Vous allez aimer lire ces articles

Mali – Hausse des prix des denrées alimentaires: les femmes disent NON

Aucun document civil malien ne résiste à la falsification

Libération du Mali de l’impérialisme français : Le Mouvement Yéréwolo appelle à une mobilisation le 25 juin sur le boulevard

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct