La Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CANAM) a organisé, du 21 au 22 novembre 2019, la 19e session de son conseil d’administration (CA). Pendant ses deux jours, les administrateurs ont examiné le procès- verbal et l’état de mise en œuvre  des conclusions de la 18e session. L’examen et l’adoption des rapports d’activité 2018-2019, l’état financier de 2018 et l’examen du projet  d’accord d’établissement de la CANAM étaient donc à l’ordre du jour.

Plus de 56, 578 milliards de F CFA contre une prévision de plus de 57, 11 milliards, soit un taux de réalisation d’environ 99 % ! Tel est le bilan de l’exercice 2018 de la Caisse nationale d’assurance maladie (CANAM). Les cotisations encaissées à la date du 31 décembre 2018 sont de plus de 54, 737 milliards F CFA  sur une  prévision de 55 milliards francs CFA, soit un taux de réalisation d’environ 99 %.

Au compte toujours de 2018, sur 256 activités programmées, 165 ont été réalisées avec un taux de réalisation de 64,45 %. Ainsi, 91 autres seront réalisées d’ici la fin de l’année. Au compte de l’INPS, les cotisations AMO ont atteint 35, 410 milliards de F CFA (sur une prévision de 59, 95 milliards de F CFA) pour un taux de réalisation de 60 %. S’agissant de l’argent reversé à la CANAM, la Caisse malienne de la sécurité sociale (CMSS) a pu remettre la somme de 18, 695 milliards de F CFA, soit 53 % de réussite. L’INPS, pour sa part, a réalisé 16, 714 milliards de F CFA, soit un taux de 47 %.

Le président du conseil d’administration (PCA), Moussa Alassane Diallo, a lié ces résultats à l’engagement de tout le personnel de la CANAM, à travers l’augmentation de la couverture des personnes assujetties estimées à 1.430.099 de personnes. Sans oublier l’amélioration de l’accessibilité aux soins de santé de qualité avec la signature de 97 conventions avec les prestataires des secteurs public et privé (au nombre de 1858).

La production et la distribution de 261.493 cartes d’assurés et récépissés au profit des assurés sociaux et leurs ayants droit et l’amélioration des conditions de travail du personnel par l’acquisition de matériel informatique, technique et de  mobilier de bureau, d’équipements de réseau et de téléphonie ont aussi contribué à l’atteinte des objectifs assignés à la direction.

Le directeur général de la CANAM, Mahamane Baby,  a placé cette 19e session sous le signe de la réduction des charges, notamment du train de vie de la structure et de son personnel. Cette session a travaillé sur les acquis 2018 ainsi que les défis qui sont surtout axés sur les difficultés liées au paiement des prestataires en souffrance.

La CANAM va ainsi se pencher sur l’amélioration du système d’information en ayant tous les éléments auprès de l’INPS et de la CMSS. Ce qui est pour lui «un vaste chantier pour lutter efficacement contre la fraude».

L’autre défi, c’est de réussir la transition de l’AMO vers le Régime d’assurance maladie universelle (RAMU). «C’est ce régime qui va leur permettre d’assurer tous les Maliens sans exception… C’est un défi énorme qui nous fera évoluer de 2 millions d’immatriculés de l’AMO à 10 voire 15 millions de personnes dans les trois prochaines années», a expliqué M. Baby. D’où l’importance de réussir  cette transition !

Kader Toé

Source: Le Matin