Les assises du  33ème Sommet de l’Union Africaine se sont tenues du 9 et 10 février 2020, dans la capitale éthiopienne. Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita a participé à ce sommet, avec ses homologues africains. Parmi les sujets abordés, figuraient, la crise libyenne, la crise au Sahel et la mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale (Zlec). Le thème du sommet de l’U.A. était : « Faire taire les armes crée des conditions propices au développement de l’Afrique ».


En marge du Sommet, en sa qualité de Coordinateur de l’Union Africaine pour les arts, la culture et le patrimoine, le Chef de l’Etat, IBK, a offert un petit déjeuner au collège des pairs qu’il a mis en place pour l’aider dans sa mission de Leader de l’Union africaine pour les arts, la culture et le patrimoine. Le collège des pairs est composé de 12 chefs d’Etat choisis dans chacune des régions et des grandes aires culturelles de l’Afrique:
Cap Vert, Ghana, Nigeria, Guinée Equatoriale, Congo, République Démocratique du Congo, Maroc, Egypte, Kenya, Ethiopie, Afrique du Sud, et la Namibie. Les Chefs d’Etat du Burkina Faso, de la Guinée et du Rwanda et l’ancien président Alpha Oumar Konaré faisaient partie des invités du Président IBK.
Lors de la réunion, le Chef de l’Etat a magnifié le rôle des arts, de la culture et du patrimoine dans le développement de l’Afrique et l’affirmation de son identité. IBK a invité ses Pairs à œuvrer avec lui pour que l’Afrique se dote d’un plan d’action continental qui sera élaboré courant 2020. Il a également suggéré que l’année 2021 soit déclarée par l’Union Africaine année des Arts, de la Culture et du Patrimoine.
B.D.

Source: Canard Déchainé