Malijet.co

59ème anniversaire de l’Armée Malienne : IBK donne espoir au peuple Malien !

C’est sous la présidence du président de la République Ibrahim Boubacar Keïta, chef suprême des armées que s’est commémoré le 59èmeanniversaire de l’armée malienne, le 20 janvier, sur la place d’armes du camp Soundiata Keïta de Kati, 3ème région militaire du Mali. Cette année le 20 janvier a été fêté sur le ton de l’espoir donné par le chef suprême des armées pour vaincre les forces du mal.

Il était 9heures 58 minutes lorsque le président de la République est arrivé sur la place d’arme de Kati. Comme d’habitude, il a procédé au dépôt de gerbe de fleurs sur le monument des soldats inconnus. Après avoir salué le drapeau national, le chef suprême des armées a observé une minute de silence à la mémoire des soldats maliens et étrangers tombé sur le théâtre des opérations  au Mali.

Dans son intervention, le président IBK, est revenu une fois de plus sur sa détermination de reconstruction de l’armée malienne, afin qu’elle puisse faire face au défi de l’heure. « Cela est en œuvre de manière fabuleuse comme vous avez puis le constater »a déclaré le chef d’Etat, sans pour autant faire cas de l’acquisition de nouveau blindé.

Ensuite, le président Keïta, a salué l’hommage rendu aux forces alliées qui viennent se battre aux cotés des soldats maliens. D’après lui, ces forces étrangères qui se battent avec l’armée malienne pour la défense et la sécurité au Mali, perdent des hommes. Si tel est le cas, dit-il, le devoir de décence, de reconnaissance et de gratitude s’imposent à leurs égards. « Tout discours contraire est antinational, antipatriotique et anti malien » a martelé le président Keïta. Et d’ajouter : « Le Mali s’est relevé au monde dans son humanité, pas dans sa cruauté ».

Sur un tout autre plan, le président de la République, a profité de l’occasion pour témoigner la satisfaction, qu’aura été la sienne, de voire Mopti, organisé une rencontre au nom de la paix, du vivre ensemble et de la promotion des bonnes habitudes d’antan.

Avant de terminer le chef suprême des armées comme, on pouvait attendre de lui, a donnée l’espoir au peuple, qu’un terme sera mis à cette situation incessante d’insécurité. « Nous vaincrons face au terrorisme au Mali » a-t-il laissé entendre.

Par ailleurs, l’un des temps fort des festivités de  ce 20 janvier  a été le défilé des troupes de tous les corps  militaires et paramilitaires. Aussi, des engins étaient au rendez-vous. Au chapitre, des matériaux roulants, le ‘’MENGSHI’’ était au rendez-vous. En effet, le ‘’MENGSHI’’ signifie ‘’Guerrier’’. C’est  un véhicule léger destinés aux unités terrestres, il se décline en plusieurs versions telles que commandement, transport de troupes ou combat. Il est une nouvelle acquisition pour les FAMAs.

En plus du ‘’MENGSHI’’, un autre véhicule blindé de combat d’infanterie, le TYPHOON 4×4,  a défilé. Ce véhicule a une bonne résistance aux mines et engins explosifs improvisés(EEI) et protège son équipage contre les embuscades et les armes à tir tendu.

Egalement, le BRDM-2 a défilé. Cet engin est un véhicule blindé de reconnaissance de l’arme blindée cavalerie qui était en fin de vie dans les FAMAs dont les capacités techniques ont été améliorées afin d’accélérer le processus d’équipement des FAMAs en véhicule blindé. Enfin le blindé MARAUSER 4×4, a aussi défilé.  Cet engin qui résiste  aux mines et protège contre les embuscades, est muni d’une tourelle fermée à commande électrique équipée d’une mitrailleuse, d’un viseur jour/nuit et d’une caméra thermique.

Par Jean Joseph Konaté

SourceLe Sursaut

Vous allez aimer lire ces articles

Femme et orpaillage à Kéniéba : Portaits croisés de deux amazones

La version de Ousmane Madani Haidara sur l’annulation de sa prêche en Côte d’ivoire

Déguerpissement de N’Tabacoro: deux poids, deux mesures

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct