Malijet.co

7ème assemblée générale de la plateforme des régulateurs de l’audiovisuel de l’UEMOA et de la Guinée : Pour la consolidation statutaire de la plateforme

Hier, mardi, 17 mars 2020, s’est ouvert, à Azalai Hôtel de Bamako, les travaux de trois jours de la 7ème assemblée générale de la plateforme des régulateurs de l’audiovisuel de l’UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest Africaine) et de la Guinée. C’était sous la présidence de Fodié Touré, président de la Haute Autorité de Communication (HAC) du Mali, non moins président de la plateforme des régulateurs de l’audiovisuel de l’UEMOA et de la Guinée. A ses côtés, Me Réné Bourgon, président de la HACA (Haute autorité de la communication et de l’audiovisuel de la Côte d’Ivoire), Rémi Prosper Moretti, président HAAC (Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication) du Bénin.

Cette assemblée est placée dans le cadre du fonctionnement  normal de  notre  institution sous régionale, puis qu’on parle de l’assemblée  générale  statutaire qui a lieu chaque année, a indiqué Fodié Touré. Nous pouvons  dire que la plate forme fonctionne normalement, depuis que nous avons commencé le mandat qu’on nous a confié en 2016. Cette assemblée générale, est placée dans  le cadre  du traitement des  questions d’intérêts  communs, qui intéressent  tous les  pays de la plate forme et  de la Guinée. Ces questions essentiellement ont trait, aux  élections  qui se déroulent  dans tous les pays membres  de plateforme, cette  année à l’exception du Sénégal.

Les participants aux travaux ont examiné  et adopté  quatre projets  de documents de très haute importance. Il s’agit du statut et règlement intérieur de  la plate forme, du règlement intérieur  du comité  des juristes experts  en  droit de la régulation  des médias et  des TICS, le  guide communautaire de l’Observatoire des élections et de la régulation des médias en période électorale, le calendrier électoral de l’année 2020 dans les pays membres  de la plateforme.

Les  défis à relever  pour la plateforme sont nombreux, notamment l’institution d’un cadre  permanent de concertation  entre  la plate  forme  et la commission  de l’UEMOA ; la relecture  des statuts et du règlement intérieur  de la plate forme ; l’institution et l’opérationnalisation  du comité  des juristes experts  en droit de la régulation  et des TICS  en vue de  l’harmonisation  de certaines législations et la contribution  de  chaque institution à l’élaboration  des textes  régissant  la régulation effective des nouveaux médias ;  l’institution et l’organisation de missions d’appui et  observation  des élections entre les pays membres  de la plate forme ; la consolidation de  la place et l’image  de la femme à travers  la promotion  du genre dans les médias ; le suivi du processus de déploiement de la télévision numérique terrestre (TNT) dans les pays membres  de la plateforme à travers  des séminaires et ateliers  de partage d’expériences ; la sauvegarde des archives  audiovisuelles  dans les pays membres de la plate forme  adossée à des séminaires ou ateliers sur la politique adoptée en la matière dans les  pays membres ; le renforcement  des capacités de la plate forme  par la création  d’un site web et  l’organisation  de séminaires consacrés aux  échanges d’expériences  entre les pays membres  de  la plate forme, et entre la plate forme  et d’autres réseaux d’institutions de régulation de la communication) que le mandat a prescrites  pour le président en exercice. « En mi mandat déjà, nous  avons  pu faire plus de la moitié en termes d’exécutions  du plant  d’action qui nous a été confié », a indiqué Fodié Touré.

Me Réné  Bourgon, président   de  la HACA a fait savoir qu’il leur appartient, au cours  de la présente assemblée générale, de réfléchir à la consolidation statutaire du comité d’experts et de décider, mus par le souci  de l’efficacité, des réaménagements  éventuels à lui apporter.

Hadama B. Fofana

Source: Journal le Républicain-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Restriction des activités : Que font les jeunes pour meubler le temps ?

Pharmacie Populaire du Mali : « Le grand bluff du PDG M. Mamady Sissoko mis à nu » , « Le nouveau commissaire rejette les comptes annuels de 2018 »

Résolution des crises et grogne sociale : L’imam Mahmoud Dicko, la soupape de sécurité

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct