Le Chef suprême des Armées, le Président Ibrahim Boubacar Keïta a tenu à accompagner les 2 pilotes décédés, le mardi 7 avril 2020, à la suite d’un crash à Sevaré. Marquée par la douleur de la perte de ces pilotes et d’autres combattants tombés de la semaine, il ne pouvait rester loin. Très ému par ces séries noires, il a présenté toute sa compassion à l’armée malienne et aux familles endeuillées de ces braves fils, le jeudi 9 avril 2020 à la Base aérienne 100 de Bamako.

Le Capitaine Moussa Maïga et le Sous-lieutenant Mamadou Boubacar Traoré, deux engagés volontaires pour la patrie, étaient de retour d’une mission commandée dans la zone de Tombouctou. Menée à la perfection, ils ont mis cap sur Sévaré où le destin en a jugé autrement. Cette mission visait à redonner du moral aux troupes au sol et aux populations. Ils avaient après chaque sortie, les félicitations de leur hiérarchie. Ce binôme est auteur de représailles faisant suite à l’attaque du poste de Dinangourou, le 6 février 2020.

Le capitaine Moussa Maïga et le sous-lieutenant Mamadou Boubacar Traoré ont maintes fois détruit des ennemis et sauvé des frères sous le feu à Mondoro, Dialloubé, Boulkessi, entre autres. Un parcours qui leur a valu la confiance de leur corporation. Le Capitaine Moussa Maïga est né le 24 janvier 1989 à Bamako. Il est incorporé dans l’armée de l’Air comme engagé volontaire, le 1er février 2010, à l’issue d’un test psychotechnique. C’est au Cameroun, à Garoua, qu’il entama sa formation pour les brevets de pilote observateur et de 1er degré ULM.

En 2016, à Krasnodar (Russie), il a été lauréat du diplôme de chasse. Il repartit pour le Brésil en 2017, d’où il revint auréolé de qualification Super Tucano. Il est de la 38ème promotion de l’EMIA.

Quant au sous-lieutenant Mamadou Boubacar Traoré, il est né le 27 octobre 1995. A l’issue d’un test psychotechnique, il fut incorporé dans l’armée le 22 février 2016 comme soldat de 2ème classe. Il décrocha le brevet de pilote professionnel en 2017 en République Tchèque, où il suivit les formations initiales de pilotage.

De l’EMIA, il repartit pour le Brésil en 2018 pour une formation de qualification sur Super Tucano, sanctionnée par le brevet de commandant de bord. Il est de la 39ème promotion de l’EMIA.Ces 2 pilotes qualifiés et enthousiastes étaient déployés comme pilotes de chasse dans le cadre de l’opération MALIKO à Sévaré. Leurs corps ont été remis aux familles respectives.

Source: Fama