ACVGM: Vers une coopération plus dynamique avec les FAMa

Le 8 ème  Congrès ordinaire de l’Association nationale des anciens combattants, veuves et victimes de guerre du Mali (Acvgm) s’est ouvert le 25 novembre 2019 à la Maison des anciens combattants en commune III de Bamako.

 

Le Directeur des Transmissions et des Télécommunications des Armées, le général Moussa M. Traoré, représentant le ministre de la Défense et des Anciens combattants, a présidé la cérémonie d’ouverture de ce congrès en présence de certains directeurs de service.

Durant trois jours, les congressistes examineront le rapport d’activités et le rapport financier du bureau national. Ils vont également procéder à la relecture des statuts et règlement de l’association avant d’élire 22 nouveaux membres du bureau national et cela pour 5 ans. Dans son intervention, le directeur de la Dtta, le général Moussa M. Traoré, représentant le Mdac, a invité les anciens combattants à soutenir et à accompagner notre pays dans la situation actuelle qu’il traverse. Selon lui, l’appui des aînés sera d’un atout capital, afin de relever les nombreux défis qui s’imposent à nos forces armées.

Quant au président sortant du bureau national, le colonel à la retraite Issa Ongoïba, il a souligné que l’esprit de défense dans un cadre pédagogique doit être révélé aux générations montantes. Et d’ajouter qu’il faut un réveil de conscience. En outre, le colonel à la retraite Issa Ongoïba a affirmé qu’il y a un manque d’aguerrissement des troupes et qu’il est difficile pour l’Europe et le monde occidental d’assurer notre défense. Enfin, il souhaite une politique mémorielle à l’Acvgm pour apporter des réponses au besoin de mémoire. Il faut rappeler que l’Association nationale des anciens combattants, veuves et victimes de guerre du Mali a été créée en 1961. Elle compte 55 sections reparties sur toute l’étendue du territoire national.

Le congrès de l’Acvgm est précédé du Conseil national qui a lieu tous les ans. Auparavant, une minute de silence avait été observée en la mémoire des membres du bureau national sortant décédés. Ce 8 ème  Congrès ordinaire a clos ses travaux avec un nouveau bureau complètement renouvelé. Il a comme Président, le Général de brigade à la retraite Minkoro Kané. Accompagné de 43
collaborateurs dont 5 femmes, il a en charge pendant 5 ans de relever les défis légués par son
prédécesseur. La cérémonie de clôture a eu lieu ce mercredi 27 novembre 2019 à la Maison du
combattant en commune III du district de Bamako.
Les délégués concentré leurs travaux sur l’examen des rapports d’activités et financier du
bureau national sortant. Le Gal Kané succède ainsi au colonel à la retraite Issa Ongoïba qui a
passé 10 ans à la tête de l’association. De plus, les congressistes ont adopté les nouveaux statuts
et règlement de l’Association des anciens combattants, veuves et victimes de guerre du Mali.
Le nouveau président du bureau national, le général de brigade à la retraite Minkoro Kané,
souhaite une coopération plus dynamique avec les Forces armées actives, afin d’améliorer les
méthodes de combat par une communication positive de leurs expériences. Il a indiqué que le
Mali est dans une situation sécuritaire nécessitant en urgence l’intervention de tous ses enfants.
Le nouveau président national de l’ACVGM a déclaré que les anciens combattants du Mali sont
prêts à apporter leur contribution afin de chasser définitivement les mercenaires qui ont osé
salir l’Islam et troubler notre existence. Selon lui, la paix que nous voulons pour notre pays doit
être imposée coûte que coûte contre les ambitions de cette armée d’assassins, digne de Satan.
Il a ajouté que tous ceux qui veulent nous aider ne nous aident pas. Et que le Mali et ses
richesses constituent l’enjeu des combats. «L’avenir de nos enfants ne doit pas être compromis.
Ils ne doivent pas devenir des esclaves dans leur propre pays », a souligné le général à la retraite
Minkoro Kané. Il a affirmé que tous les personnels des services de l’Etat méritent la
reconnaissance de la nation. Le nouveau président national de l’Acvgm a salué la combativité et
la détermination de son prédécesseur pour les causes de l’Association et du Mali.
Le général Moussa M. Traoré, représentant le Mdac, a remercié les congressistes pour le travail
accompli et la qualité des débats qui se sont déroulés dans un climat de paix et de respect
mutuel. Il a témoigné la gratitude et la reconnaisse de la nation aux membres du bureau
national sortant pour le travail gigantesque accompli à la tête de l’Acvgm, et a souhaité plein
succès au bureau national rentrant.

Ousmane DIAKITE

Soleil Hebdo

Vous allez aimer lire ces articles

Rapt de Soumaïla Cissé : Niafunké se mobilise pour sa libération

Organisation d’élections partielles : Le Collectif des députés recalés dit niet

Enlèvement de Soumaila Cissé : A l’unisson des Maliens appellent à sa libération

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct