AJCAD : 87 millions mobilisés pour la seconde phase du YAP

L’Association des jeunes pour la citoyenneté active et la démocratie (Ajcad) a procédé au lancement officiel, pour la deuxième année, de son projet Youth action for peace (YAP). C’était ce mercredi 24 février 2021, au siège de ladite association. Ce fut à la faveur d’une conférence de presse animée par Adam Dicko, directrice exécutive de l’Ajcad, et les responsables du projet.

Il s’agit d’un appel à candidature à l’intention des associations et regroupements ayant les projets dans le domaine de la paix. Les zones concernées sont : Kayes, Ségou, Mopti, Gao, Bamako, Tombouctou.

Selon Adam Dicko, directrice exécutive de l’Ajcad, le projet « action de la jeunesse pour la paix » vise à soutenir les groupes de jeunes à travers des petites subventions et l’accompagnement en République Centrafricaine, République démocratique du Congo, au Mali et au Pakistan.

À l’en croire, l’Ajcad Mali a été choisie  par l’ONG britannique Peace Direct suite à une mission d’identification.

Selon lui, pour la deuxième phase du projet YAP, Peace Direct a mis à la disposition de Ajcad 87 millions FCFA pour trois axes majeurs: le renforcement des capacités organisationnelles, institutionnelles et opérationnelles des groupements de jeunes et associations œuvrant pour la consolidation de la paix; l’appui aux actions de prévention et de consolidation de la paix et de la cohésion sociale ; le soutien aux actions tendant à renforcer la sécurité humaine (actions urgentes, socio-économique et culturelle).

Selon les responsables de l’Ajcad, la première catégorie est surnommée “micro subvention”, dont le montant varie entre 1 000 000 et 2 000 000 de francs CFA. Elle concerne tout individu, groupement de jeunes ou association informelle de jeunes de 15 à 40 ans. La durée d’exécution est de trois mois, maximum.

La deuxième catégorie est appelée “ la petite subvention ”. Elle concerne les petites actions communautaires portées par des organisations formellement établies, qui touchent plusieurs communautés. Et le financement de ce volet va de 2 à 5 millions  FCFA, sur  une durée de six mois maximum. Cette catégorie concerne aussi les associations formelles, ou celles travaillant directement avec les jeunes.

Et enfin, la dernière catégorie est la “moyenne subvention”. Elle concerne les actions de réseautage au niveau national ou régional. Et son montant va de 5 à 15 millions FCFA, avec une durée d’exécution  de neuf mois. Les potentiels bénéficiaires sont les associations formelles, légalement reconnues, les réseaux, les ONG nationales et les plateformes.

Par ailleurs, les conférenciers ont fait savoir que pour des projets nécessitant une intervention urgente d’une durée d’un mois maximum, ce montant va de 25 000 FCFA FA à 1 million FCFA. Il faut noter que le dépôt des candidatures est ouvert depuis le 26 février et prend fin le 17 mars prochain.

Adama TRAORÉ

Source: La Preuve

Vous allez aimer lire ces articles

Les humeurs de Facoh : La mode thé au Mali

Le général Yamoussa Camara annonce la sortie de son livre ” préjugé coupable, ma part de vérité” : Des révélations fracassantes!

Élections générales de 2022 : RAVEC ou fichier électoral c’est non

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct