Amadou Koïta rend hommage aux 22 victimes de l’accident de 2006 : «Ils sont morts pour le Mali, ils sont morts pour une bonne cause, ils sont morts pour le développement et l’épanouissement de la jeunesse malienne»

Le mercredi 23 septembre 2020, au cimetière d’Hamdallaye de Bamako, l’ancien ministre des Maliens de l’extérieur, Amadou Koïta, président du Parti socialiste (PS Yéléen Coura), a rendu hommage aux victimes de l’accident de la route survenu le 23 septembre 2006 sur la route Gao-Bamako. Au total, 22 jeunes du Mouvement citoyen, quittant la célébration du 46ème anniversaire de l’indépendance du Mali et l’inauguration du pont de Wabaria de Gao, ont péri dans un drame survenu à 10 kilomètres de San (région de Ségou). Ainsi, pour respecter la tradition, Amadou Koïta qui était l’un des leaders incontournables du Mouvement citoyen à l’époque a tenu à se recueillir sur les tombes de ses anciens collègues. « Quant tu meurt pour ta patrie, elle sera toujours reconnaissante. Ils sont morts pour le Mali, ils sont morts pour une bonne cause, ils sont morts pour le développement et l’épanouissement de la jeunesse malienne et le peuple malien dans son ensemble », a déclaré Amadou Koïta.

 « Les morts ne sont pas morts », dit l’adage. 23 septembre 2006- 23 septembre 2020, il y a 14 ans, 22 jeunes du Mouvement Citoyen ont péri dans un grave accident de la route. Et chaque année, devoir de mémoire oblige, Amadou Koïta et ses collègues se souviennent d’eux et se recueillent sur les tombes de leurs anciens camarades. Pour respecter cette tradition, les membres du parti socialiste PS Yéelen Coura avec à leur tête, Amadou Koïta, ont rendu un vibrant hommage à leurs camarades, le 23 septembre dernier au cimetière d’Hamdallaye de Bamako. Après l’introduction de Alassane Samaké, secrétaire général du Mouvement citoyen de l’époque et les bénédictions de l’imam, le ministre Amadou Koïta a prié pour le repos de l’âme des disparus. « Chaque 23 septembre, nous nous rendons au cimetière d’Hamdallaye pour nous recueillir sur les tombes de nos camarades tombés le 23 septembre 2006 et également leur rendre hommage pour l’engagement patriotique, parce que ces 22 camarades du Mouvement citoyen étaient allés célébrer le 46ème anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et accompagner le président Amadou Toumani Touré dans ses actions de construction de développement de notre pays. C’est de retour de l’inauguration du pont de wabaria de Gao qu’ils ont été fauchés par un accident ayant causé la mort de nos 22 camarades. Nous nous rendons ici chaque année pour leur rendre cet hommage et leur dire que le flambeau qu’ils ont animé, la cause pour la quelle ils sont tombés, nous maintenons ce combat et nous menons ce combat pour notre pays », a souligné Amadou Koïta, président du PS Yéelen Coura. Il a saisi l’occasion pour souhaiter la cohésion et l’unité au Mali. Selon lui, le Mali traverse un moment extrêmement difficile. « Quant tu meurs pour ta patrie, elle sera toujours reconnaissante. Ils sont morts pour le Mali, ils sont morts pour une bonne cause, ils sont morts pour le développement et l’épanouissement de la jeunesse malienne et le peuple malien dans son ensemble », a indiqué l’ex ministre Amadou Koïta. L’ancien leader du Mouvement citoyen a fait savoir que la plupart de ses camarades tombés lors cet accident, étaient des jeunes diplômés.

Aguibou Sogodogo

Source: Journal le Républicain-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : Les auteurs des attentats de La Terrasse et du Radisson condamnés à la peine de mort

Koulouba : Audience du Président de la République, SEM Bah N’DAW, Chef de l’État aux Associations Ginna Dogon, Tabital Pulaaku et Ir Ganda

Bamako, le 28 octobre 2020 – Le Chef d’Etat-major de l’Armée de l’Air informe le public de l’ouverture d’un recrutement direct à l’Armée de l’Air au titre de la deuxième vague du recrutement 2019.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct