Amarap : Légère augmentation du budget 2021

Le projet de budget 2021 de l’Agence malienne de radioprotection (Amarap) est arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 492.371 millions de Fcfa contre 410.686 millions Fcfa, soit une hausse de 19,88%. L’information a été donnée lors de la 22e session du conseil d’administration de la structure, tenue vendredi dernier dans ses locaux à l’ex-CRES à Badalabougou. Les travaux étaient présidés par le ministre des Mines, de l’énergie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré. C’était en présence du directeur général de l’Amarap, Dr Nagantié Koné. Cette prévision budgétaire annoncée tient compte du programme d’activités 2021 et du projet de Cadre organique et d’organigramme avec descriptions des postes. Des points qui ont été également examinés par les administrateurs.

Intervenant à l’ouverture des travaux, le ministre Lamine Seydou Traoré a rappelé l’environnement sécuritaire mondial actuel qui fait qu’aucun pays n’est à l’abri de menace ou d’urgence impliquant des sources de rayonnements ionisants. Le risque est encore plus accentué dans la bande sahélo-saharienne où le contexte sécuritaire est déjà tendu voire complexe, a souligné le ministre en charge de l’Énergie.
« Pour y faire face, il importe, de redoubler d’efforts dans les opérations d’inventaire et de sécurisation des sources de rayonnements à travers le pays, renforcer les capacités opérationnelles (en formation et équipements) de nos forces de sécurité (douanes, police, gendarmerie, protection Civile) et disposer d’un Plan national d’urgence radiologique. C’est pourquoi, mon département accorde une importance particulière aux questions de sécurité nucléaire et de sûreté radiologique. En la matière, la mise à jour du cadre législatif et réglementaire dans le domaine de la radioprotection est inscrite dans le programme de travail gouvernemental», a indiqué Lamine Seydou Traoré.

Parlant des résultats obtenus par l’Amarap en 2020, le ministre des Mines, de l’énergie et de l’Eau a salué les efforts en dépit de diverses contingences au niveau national.
Il a noté l’acquisition de nouveaux équipements pour ses laboratoires d’analyses règlementaires et de dosimétrie, le contrôle de la qualité des équipements d’imagerie médicale. S’y ajoutent la formation des forces de l’ordre sur la sécurité nucléaire, la réalisation de 15 missions de contrôle radiologique réalisées à l’intérieur du pays et à Bamako, la délivrance de 66 autorisation et le déploiement de 50 établissements en suivi dosimétrie des travailleurs, a relevé le ministre Traoré. L’Amarap est le fruit de l’engagement des autorités et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), à travers différents projets de coopération technique.
Elle a pour missions d’élaborer les éléments de la Politique nationale dans le domaine de la radioprotection et d’assurer le contrôle des sources de rayonnements ionisants et de la gestion des déchets radioactifs. à ce titre, elle est chargée de mettre à jour et de veiller au respect du cadre législatif et réglementaire de la radioprotection au Mali.

Amadou GUÉGUÉRÉ

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

TIK TOK : La machine à stars au Mali

VENTE DES BÂTIMENTS PUBLICS : A qui profite le bradage ?

RÉFORMES AU MALI : L’ONU appelle à accélérer le processus

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct