Le Maire de Kolokani (à quelque 119 kilomètres de Bamako), Mady FOFANA et l’un de ses adjoints, du nom de Moctar TRAORÉ, accusés de se livrer, durant sept (07) ans, à la spéculation foncière des terres cultivables de paisibles citoyens, sont, depuis hier jeudi, 30 janvier 2020, en garde-à-vue au Camp I de la Gendarmerie Nationale à Bamako, en attendant leur transfèrement à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako-Coura. Les motifs de cette interpellation du Maire de Kolokani et un de ses adjoints seraient relatifs à deux (02) plaintes contre eux.

La 1ère plainte émane des héritiers de feu Gaoussou KONÉ qui accusent le Maire et complice d’avoir morcelé et vendu le champ de leur défunt père, à leur insu. Pis, la 2ème plainte, le Maire de Kolokani, Mady FOFANA et coaccusé est l’œuvre du Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation qui, à son tour, reprocherait à l’élu de Kolokani de se livrer à une spéculation foncière sur un domaine de l’Etat, objet de Titre Foncier (TF) N°28221, d’une superficie de 54 ha 02 a 73 ca entre Kati et Kolokani.

Le Titre Foncier (TF) N°28221 d’une superficie de 54 ha 02 a 73 ca, aurait été morcelé en ilots N°15, 17, 19, 20, 26 et 33, puis vendus. Les ressources issues de cette spéculation foncière n’auraient jamais été utilisées pour développer la cité, ni versées à la perception. Il faut souligner que le Titre Foncier N°28221 d’une superficie de 54 ha 02 a 73c a entre Kati et Kolokani, a été affecté par le Ministère de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales, à travers le décret N°08212/PRM du 8 Avril 2008… Les 54 ha 02 a 73 ca ont été répartis entre les espaces publics, le marché, l’école, le CSCOM, la mosquée, l’église, l’espace vert, entre autres.

Le lotissement de ces 54 ha effectué sous le mandat de l’ancien Maire Sékou MARIKO a été fait à la règle et conformément à la loi. Déjà, en novembre 2015, Mady FOFANA et le nommé Boubou SACKO du service de l’urbanisme de Kolokani ont séjourné à la Maison d’arrêt Centrale de Bamako Coura, suite à une plainte des héritiers de feu Gaoussou KONÉ… Depuis hier jeudi, 30 janvier 2020, le Maire de Kolokani, Mady FOFANA, et son Conseiller domanial, Moctar Traoré sont placés en garde à vue au Camp I de Bamako, en attendant leur transfèrement à la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako-Coura

Nouvel Horizon