Malijet.co

Armée de terre : Kéba Sangaré remplace Abdramane Baby

Après les massacres du camp de Dioura, le président de la République  a limogé hier le chef d’Etat-major de l’armée de terre, le colonel Abdrahamane Baby. Il a été remplacé par le désormais Général Kéba Sangaré, directeur général du SNJ.

 

Qui est Kéba Sangaré

Le désormais Général Kéba Sangaré est issu d’une famille militaire, il est le petit-fils de feu du capitaine Aly Sangaré, fils du général Pangassi Sangaré, frères de Saran Sangaré et de feu Issa Sangaré, tous militaires. Il est le premier africain a recevoir le prix international du Bouclier Bleu de L’UNESCO.

Kéba dirige depuis mai 2017 la direction générale du Service national des jeunes (SNJ).
Lors du déclenchement de l’opération Serval en 2013, le nouveau chef d’Etat-major de l’armée de terre, Kéba Sangaré,  dirigeait des opérations du Fuseau-ouest, qui va de Niono jusqu’à Bamba vers la région de Taoudéni. Après l’entrée de son unité à Tombouctou, le 26 janvier 2013, en passant par Markala, Diabaly, Léré, Kéba était resté dans la région jusqu’à 2015 comme commandant des opérations militaires.

Ancien directeur de l’Ecole des sous-officiers de Banankoro, il a eu à occuper les postes de commandant par intérim de la 331e Compagnie des commandos parachutistes de Djicoroni en 1995, adjoint au commandant de la 334e Compagnie des commandos instruction de la troupe aéroportée en 1996, commandant de la 334e Compagnie des commandos instruction de la troupe aéroportée de 1996 à 1998. Il fut également commandé de la 333e Compagnie des commandos parachutistes, chargée de la sécurité du président de la République de 1999 à 2002. L’ancien officier observateur des Nations unies en République démocratique du Congo de 2002 à 2003 a été aussi chef de bureau opération au niveau du 33e Régiment des commandos parachutistes  entre 2005-2006.

Le nouveau chef d’Etat-major, Kéba Sangaré remplace à ce poste le colonel Abdrahamane Baby.

O.D.

L’Indicateur du Renouveau

Vous allez aimer lire ces articles

Lutte contre la délinquance financière : Les grands voleurs sont tapis dans l’ombre du pouvoir !

RAMATA GUISSEYE, PRESIDENTE DU COMITE PLAIDOYER ESPOIR : “C’est aberrant de croire que le Mali peut aller à la paix sans justice”

PLATEFORME NUMERIQUE LAHIDU: Un outil pour mieux contrôler les hommes politiques

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct