La salle de conférences du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), sis à Hamdallaye ACI 2000, a servi de cadre hier, à la cérémonie de lancement de la mise en place d’une ligne de crédit pour le financement des projets de l’Association malienne des personnes de petite taille (AMPPT).

La cérémonie était placée sous la présidence du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra, en présence du représentant du ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire et non moins directeur national adjoint du Développement social, Almahadi Touré.

Étaient aussi présents le représentant de la Banque malienne de Solidarité (BMS-SA), Fousseni Sidibé,  la présidente de l’AMPPT, Mme Diarra Kadidiatou Barry,  les cadres de l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ) et plusieurs autres invités.

Dans son mot de bienvenue, la présidente de l’AMPPT a indiqué que son association œuvre dans le cadre du plaidoyer, de la promotion, du développement, de l’épanouissement, de la création d’emploi, de l’autonomisation des membres et de la consultation non seulement pour ses membres mais aussi pour les autorités publiques et les acteurs de la lutte contre les exclusions.

Cela à travers des actions que l’association mène en vue de favoriser l’insertion socioprofessionnelle des personnes handicapées en général et particulièrement des personnes de petite taille. Il s’agit aussi de faciliter l’accès  à la scolarisation des personnes de petite taille, faciliter leur intégration dans les secteurs clefs de développement, informer, former, éduquer  et sensibiliser sur les phénomènes liés aux handicaps contre l’exclusion des personnes handicapées.

Mme Diarra Kadidiatou  a rappelé que l’ AMPPT a bénéficié d’une  formation de l’ APEJ ayant porté sur : «Comment créer son entreprise». La présidente de l’AMPPT a renouvelé le cri de cœur pour plus de justice sociale, plus de solidarité et d’équité dans la conception  et la mise en œuvre des actions courantes ainsi que la prise en compte des préoccupations intégrantes des associations des personnes de petite taille.

Et la présidente de s’interroger : pourquoi ne pas créer un centre de formation  professionnel pour les personnes de  petite taille ? «Je m ‘adresse personnellement au ministre pour lui dire que certains de nos membres sont  très actifs ; il leur faut un accompagnement pour consolider leur acquis en les appuyant financièrement ou matériellement», a déclaré la présidente de l’ AMPPT.

Une demande visiblement entendue par le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle qui a saisi l’occasion pour annoncer la création d’un centre de formation professionnelle à l’intention de l’ AMPPT. Ensuite, Maouloud Ben Kattra a procédé à la remise d’un chèque de l’APEJ à la présidente de l’Association malienne des Personnes  de petite taille. Le fonds est domicilié à la BMS-SA. «En effet, cette ligne de crédit d’un montant de 50 millions de francs CFA vise à financer des activités génératrices de revenus au profit de cette couche handicapée mais pleinement active ; parce qu’apte à entreprendre et à réussir», a expliqué Maouloud Ben Kattra.

Selon le chef du département en charge de l’Emploi, il s’agit pour les bénéficiaires, de 21 à 40 ans, de pouvoir créer leur propre entreprise ou d’étendre les activités d’entreprises existantes.

Le ministre a aussi signalé que l’objectif est de réaliser une meilleure insertion socioprofessionnelle et économique des bénéficiaires défavorisés par certains types d’activités.

A ce titre, a-t-il noté, les membres de l’AMPPT ont bénéficié d’un programme de formations entrepreneuriales du module offert par l’ APEJ. Pour couronner ces formations, Maouloud Ben Kattra dira que l’APEJ met aujourd’hui en place auprès de la Banque malienne de Solidarité un fonds remboursable qui sera utilement investi.

Pour terminer, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle a salué le leadership de l’Association malienne des personnes de petite taille dont les membres ont su transformer leur handicap en une opportunité et le mettre au service du développement de notre pays.

Maïmouna SOW

SourceEssor