Malijet.co

Attitude contre nature : Yeah Samaké tance Ras Bath

L’icône du PACP a multiplié les sorties médiatiques ces temps-ci. Pourtant allié du Président IBK, il n’a pas manqué de battre le pavé et fustiger Ras Bath qui aurait, selon lui, une attitude contre nature alors que le Mali est à la croisée des chemins.

Yeah Samaké fut du rendez-vous de la marche de soutien à l’armée malienne, pourtant initiée par le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD). Bien que l’opposition soit au cœur de cette démonstration, l’ancien diplomate a mis le Mali en avant pour une chose : les forces étrangères agissent de façon opaque et nul n’a de visibilité ou lisibilité de leurs actions. Ce qui l’a poussé à accorder de crédit à Salif Keita dans sa vidéo qui fait bruit sur la toile.

Le célèbre maire du Djitoumou, dans les années 2010, a salué le courage du roi de la musique mandingue car les pays engagés contre la crise sécuritaire malienne n’ont pas d’amis mais des intérêts. C’est pourquoi il estime que chaque acteur a le devoir et l’obligation de prendre part aux concertations nationales en cours.

« Le Dialogue politique reste une recommandation de l’Accord pour la paix et ses conclusions doivent rendre optimiste le plus grand nombre de la population. Certains sont sceptiques quant à l’issue afin que ce ne soit un rendez comme tant d’autres », prévient l’ancien maire de Ouéléssébougou.

Par contre, l’ancien diplomate malien en Inde s’est dit surpris de l’attitude de Ras Bath : le chroniqueur a fait une fuite en avant sans prendre part à la marche (lui qui se fait mobilisateur des foules depuis une radio de la capitale.

Pour Yeah Samaké, au lieu que le Rasta joue le valet de la France, il devrait s’inspirer de sa personne qui a eu à dire aux hautes autorités française que le Mali n’est pas un peuple ingrat. « La France doit apporter la preuve de sa sincérité », a-t-il réclamé, car le crédit auprès du peuple malien s’est évaporé.

Tout en assumant son appartenance aux actions du Président IBK, le célèbre fils du Djitoumou indique que ses sorties ont pour but d’atteindre son allié réélu en 2018. Il compte donc descendre dans l’arène, s’il estime que le locataire de Koulouba est coupé des réalités ou sevré de vérités par ses proches collaborateurs.

En attendant, il vient de tenir et peaufine son service communautaire à travers sa visite de l’orphelinat NIABER au quartier de Sebenikoro où réside d’ailleurs le Chef de l’Etat.

Pour l’heure, il multiplie les déplacements dans les régions où des sources villageoises le citent comme investigateur de constructions de plusieurs écoles.

D. KEITA

Le SOFT

Vous allez aimer lire ces articles

Plus d’une vingtaine de bénéficiaires de logements sociaux expulsés

ARMES LÉGÈRES : Les journalistes appelés à construire un référentiel partagé

PRÉSENCE DES FORCES FRANÇAISES AU MALI

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct